Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski 101 personnes évacuées à Rimouski

Publié le 16 mai 2019 à 15 h 57
Auteur :
Martin Ross
101 personnes ont été évacuées mercredi à Rimouski en raison d’émanations de monoxyde de carbone suite à des travaux de dynamitage dans le quadrilatère des rues Saint-Laurent Ouest, Notre-Dame Ouest et Saint-Joseph Ouest entre la rue Michaud et l’avenue Rouleau. Ces mesures d’urgence ont nécessité l’intervention de 35 pompiers 11 ambulanciers et de 12 policiers de la Sûreté du Québec.

-Sylvain Leduc, directeur de la Santé publique, CISSS BSL-«Il y a eu des gaz qui ont été émis à la suite des travaux et qui se sont infiltrés dans certains domicile. 12 personnes au total ont dû recevoir des services à nos services d’urgence. Elles ont toutes reçues les soins requis et ont toutes été libérées dans les heures qui ont suivies.»

-Marc Parent, maire de Rimouski-«On a dû procéder à une évacuation d’un périmètre entourant les travaux, un périmètre de 100M et on continue tout simplement à retravailler là-dessus vers une réintégration progressive de tous les résidents dans le secteur.

-Jean-Sébastien Meunier, directeur du service incendie, villes de Rimouski-«Ça implique de s’assurer que dans ce rayon là chaque personne est munie d’un avertisseur de monoxyde de carbone et ça implique de prendre des mesures à l’intérieur. On parle de 190 unités de logement qui ont été visités.»

Une quinzaine de personnes ont été prises en charge par la Croix-Rouge et relocalisée dans des hôtels è Rimouski.»

-Jean-Sébastien Meunier, directeur du service incendie, villes de Rimouski-«C’est la première fois que sur le territoire de la ville de Rimouski qu’on a à mettre ce protocole là en œuvre.»

Les mesures d’urgences ont été déployées rapidement, suite à l’appel de citoyens, en raison du déclenchement de plusieurs avertisseurs de monoxyde de carbone dans des résidences.

-Jean-Sébastien Meunier directeur du service incendie, villes de Rimouski-«En début d’après-midi on a reçu un appel pour un avertisseur de monoxyde de carbone qui était en fonction. Un peu après on a reçu un deuxième appel. Avec la Santé publique on a décidé de mettre le protocole en place.»

-Marc Parent maire de Rimouski.«La situation a nécessité l’ouverture du centre d’opération où on a retrouvé très, très rapidement  les représentants, bien entendu de la ville, de la Sûreté du Québec et de la Sécurité publique, l’Agence de santé, le CISSS qui ont pu travailler ensemble, coordonner les travaux pour s’assurer que les gens étaient pris en charge que ça ne représentait aucun risque pour la population. »

-Sylvain Leduc, directeur de la Santé publique, CISSS BSL-«Les premiers répondants sont déployés dès hier soir. Il y a encore des travaux qui ont été menés pendant toute la nuit jusqu’à ce matin.»

-Le personnel médical de Rimouski reste sur un pied d’alerte pour les 14 prochains jours en raison d’émanation de monoxyde toujours possible. Les travaux de dynamitage sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »