Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski 40 ans de déjeuners pour la recherche

Publié le 8 février 2019 à 16 h 28
Auteur :
Martin Ross
La recherche est le nerf de la guerre pour vaincre le cancer. Julie Bujold en est la preuve vivante. Atteinte d’un cancer virulent qui condamnait toutes les personnes atteintes il y a quelques années, la recherche lui a sauvé la vie.

- Julie Bujold, agente de la Sûreté du Québec, Poste MRC Rimouski-Neigette-«J’avais 37 ans, des enfants  de 1 an et 4 ans à ce moment là.  J’avais quatre masses, une masse de 10 cm au niveau du poumon, une masse de 5 cm au niveau du sein, 3.5 au niveau d’une aisselle et un autre 3.5 au niveau de l’intestin plus bas. Donc, avec le nombre de masses que j’avais, les localisations, ça entrait dans les lymphomes non hodgkiniens de grade 4, un grade 4, on ne sauvait pas ça il y a cinq ans.»-

Depuis ses débuts, le déjeuner des agents de la paix, au profit de la Société canadienne du cancer, a permis d’investir 189 000$ dans la recherche. La Cage Brasserie Sportive de Rimouski accueille le 40e déjeuner le 17 février.

-Denis Amiot, président comité organisateur du 40e déjeuner des agents de la paix-«Cette année, avec l’objectif, c’est sur que le 200 000$ va être atteint.»

--Julie Bujold, agente de la Sûreté du Québec, Poste MRC Rimouski-Neigette-«C’est pour ça que la recherche à un caractère vraiment particulier pour moi.  À toutes les années, à tous les mois il y a des avancés au niveau de la médecine, au niveau des traitements pour le cancer. Il faut vraiment donner pour permettre à la Société canadienne du cancer de continuer à faire un excellent travail et continuer à sauver des vies.»

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »