Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski 44 arrêts pour Charles-Olivier Lévesque

Publié le 31 octobre 2016 à 16 h 17
Auteur :
Martin Ross

Le rimouskois Charles-Olivier Lévesque obtenait un premier départ dans le circuit Courteau pour la visite des Remparts de Québec dimanche au Colisée financière Sun Life de Rimouski. Il faisait face à Evgeny Kiselev.

L’Océanic profite d’une supériorité en début de période, mais se sont les visiteurs qui obtiennent la première chance de marquer. Le tir de Boland est stoppé par Garneau, c’est repris par Bourque pour Dufort-Plante qui marque à son retour au jeu après six mois d’absence, c’est 1-0. Quelques minutes plus tard Justin Paré conserve le disque en zone adverse, Dennis Mikhnin récupère pour Cormier qui lance et bat Kiselev, 2-0 Rimouski.

Puis Turcotte tente de fouetter les siens et engage le combat face à Nicolas Blachman. Deuxième 20, Drapeau s’en prend à Maltsev et ne lui donne aucune chance en jetant les gants le premier. On se retrouve en troisième période, avantage numérique Québec, Lévesque effectue un 30e arrêt et vole un but à Gentile. Quelques secondes plus tard le tir d’Huntley est dévié derrière Lévesque par D’Astous, c’est 2 à 1. 

Antoine Dufort-Plante s’amène en zone adverse, il remet à Bourque qui lance, c’est bloqué par Moreau mais repris par Montcalm pour Dufort-Plante qui marque son 2e du match, 3 à 1 Océanic. Lévesque est intraitable devant la cage des siens et obtient même une ovation sur cet arrêt. Les Remparts profitent d’une supériorité pour réduire l’écart, Boucher réussi à marquer sur un 2e effort c’est 3 à 2. Ce but donne des ailes aux visiteurs et Sutton crée l’égalité sur une belle pièce de jeu. Il faudra une prolongation pour faire un gagnant. Tyler Boland s’amène seul et bat Kiselev en logeant la rondelle dans la partie supérieure d’une seule main, l’Océanic gagne 4 à 3; 44 arrêts pour Lévesque dans cette victoire.

Serge Beausoleil, DG et Entraîneur-chef, Océanic de Rimouski- «Il n’y a personne qui peut lui enlever son premier départ dans le circuit Courteau et puis j’ai énormément aimé son calme devant le filet, il nous a donné une vraie grosse chance de gagner ce soir puis il mérite amplement sa victoire. Il performe très bien, on est au jour le jour avec lui mais une chose est sure c’est que les performance qu’il accumule au moment où on se parle, c’est des performances qui s’additionnent et puis ça me plait beaucoup.»

Antoine Dufort-Plante, 2 buts, Océanic de Rimouski- «Charles-Olivier quand j’ai joué JR AAA, j’ai joué contre puis il a tout le temps été un gars qui était cloche, comme on dit, tu sais quand il avait des matches importants il était là puis il m’a vraiment impressionné puis ils nous a vraiment gardé dans la game tout au long de la partie sérieux. Aucun stress, il me fait penser un petit peu à Carey Price, il n’a jamais de stress, tout le temps en contrôle puis après un but il est reset puis on est reparti.»

Clip 3 Charles-Olivier Lévesque, 44 arrêts, Océanic de Rimouski-  «C’est un peu un conte de fée parce que c’est ton premier départ dans le circuit Courteau à 19 ans alors que tu as été repêché quand tu avais 16 ans? J’ai toujours voulu percer quand je suis arrivé à mon premier camp à 16 ans, je voulais vraiment faire la ligue, mais là dans le fond, comme vous dites, c’est vraiment, c’est un conte de fée, moi je joue dans deux ligues pour adulte puis ce n’est plus du hockey organisé vraiment mais, c’est un peu arrivé de nulle part.»

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »