Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Saint-Jean-Port-Joli Anirniq, le nordet déboussolé

Publié le 20 mai 2016 à 10 h 12
Auteur :
Communiqué

Sous le thème Anirniq, le nordet déboussolé, le cœur de La Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli battra son plein dans le parc des Trois-Bérets du jeudi 21 au dimanche 24 juillet 2016 et débutera  le 15 juillet au Musée de la mémoire vivante par une exposition autour d'un sculpteur inuit.


Anirniq, c’est l’esprit et le souffle du Nord. Et déboussolé, dans le sens de perdre ses repères artistiques et culturels. Bref, en juillet prochain, le vent du nordet  balayera Saint-Jean-Port-Joli à en rendre folles les boussoles!
Sur invitation des commissaires Beatrice Deer de l’Institut culturel Avataq et Michel Saulnier du conseil d’administration de La Biennale, sept duos composés d’un artiste inuit du Nunavik et d’un artiste lié à Saint-Jean-Port-Joli co-créeront chacun une œuvre.
L’esprit d’ouverture, le dialogue interculturel Nord/Sud, l’intuition créatrice et la maîtrise du métier formeront l’amalgame d’une alchimie inédite. Le nordet de cet été apportera un vent de fraîcheur sur la communauté artistique de la région de Saint-Jean-Port-Joli.

La programmation
La Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli en coproduction avec l’Institut culturel AVATAQ ouvrira le 15 juillet prochain avec l’exposition Sculptures présentant des pièces choisies de l’artiste inuit Lucassie Echalook et une installation de céramique et de chants de gorges inuits, œuvre de l’artiste Marie Côté.
Dès le 21 juillet, les duos d’artistes qui auront déjà entamé leur création dans l’intimité des ateliers disséminés dans différents lieux du village, se transporteront dans le parc de sculptures des Trois-Bérets situé sur la rive du fleuve. Les visiteurs seront invités à se procurer un  macaron de bois pour avoir accès à toutes les activités du week-end qui animeront le site et favoriseront la rencontre des deux cultures : tables rondes, visites guidées, spectacles de musique par des artistes du Nunavik et du Québec, marches immersives et créatives, marché des artisans et bien plus.


À propos d’Avataq
Créé en 1980, l’Institut culturel AVATAQ assure la protection et le rayonnement de la langue et la culture des Nunavimmiuts (Inuits du Nunavik). Il est le seul organisme inuit canadien dont le mandat vise la préservation de la langue inuite ainsi que la conservation, la diffusion et la mise en valeur d’œuvres d’art, de collections d’archives (historiques et contemporaines) documentaires, photographiques et audiovisuelles, des collections archéologiques et de culture matérielle.

À propos de La Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli
La Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli existe sous sa dénomination actuelle depuis 2009 et trois événements se sont déroulés depuis. Le conseil d’administration 2016 est composé de François Garon, Marie-Claude Gamache, Michel Saulnier, Christiane Hardy, Robert Gaudreau, Marie Anne Lemay et Anny Morin. La Biennale de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli est un lieu de rencontre pour la population, les touristes culturels, les amateurs d’art et les acteurs du monde artistique. Elle s’articule autour de la cohabitation et de la collaboration entre des artistes dont les techniques et les thèmes sont fortement liés à une tradition établie et des artistes en art contemporain.


« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »