Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Carleton-sur-Mer «C’est sur la 132 le problème» un chauffeur d'autobus scolaire

Publié le 4 février 2016 à 10 h 04
Auteur :
CFTF

Si les règles de sécurité à suivre en présence des transports scolaire sont claires, elles ne sont pas toujours respectées. D’ailleurs les chauffeurs le confirment : plusieurs automobilistes sont délinquants.

Pierre Dugas, chauffeur d'autobus, Transport Jos Dugas et fils : " C’est sur la 132 le problème. Les gens quand ils voient les clignotants jaunes, c’est à eux à s’immobiliser. On rencontre des camions avec des lourdes charges, donc ces gens là faut qu’ils diminuent la vitesse et on va limiter les risques."

Dépasser ou croiser un autobus scolaire dont les feux rouges intermittents clignotent met non seulement les écoliers en danger, mais expose l’automobiliste à une amende variant entre 200 et 300 dollars, et à 9 points d’inaptitude.

Le bilan routier qui implique les autobus scolaire au Québec depuis 30 ans est encourageant :
Aucun écolier n’a été heurté  mortellement par un autobus scolaire depuis février 2006. Et on ne déplore aucun décès d’enfant d’âge scolaire occupant un autobus scolaire depuis 1986.

Le transport scolaire touche directement plus de 520 mille enfants au Québec. C’est 54% de tous les élèves qui fréquentent les écoles primaires et secondaires de la province qui sont transportées matin et soir, par 10 mille autobus scolaires, qui sillonnent en tout 1 million de km chaque jour.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »