Publicité

Edition 2019


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Cri du coeur d'une mère

Publié le 3 février 2017 à 16 h 15
Auteur :
Martin Ross

«J’ai besoin de 18h semaine, je n’ai pas besoin de 11, j’ai besoin de 18, juste pour Coralie!»- Isabelle Gauthier, mère de deux enfants autistes, Rimouski.

Isabelle Gauthier est mère de deux enfants autistes à Rimouski. Après s’être battu plusieurs mois pour faire reconnaître le diagnostic de sa première fille Coralie, elle a reçu l’aide d’une intervenante 18h par semaine.

Isabelle Gauthier, mère de deux enfants autistes, Rimouski- «Le CRDI a fait un travail incroyable. 18h semaine, ils nous ont sauvés la vie à aider pour Coralie, ça a été incroyable. Par contre à un moment donné, ils nous ont appelés puis en dedans de trois semaines, on est passé de 18 à 14h. Puis on a été rencontré après Noël pour nous aviser que maintenant, Coralie allait avoir une troisième intervenante, puis qu’on passait à 11h semaine.

Si Coralie est suivi pour le moment, sa jeune sœur Romane recevra de l’aide seulement au mois de mars.  Elle demande à la direction du CISS BSL de redonner les heures auxquelles elle a droit, comme c’est le cas dans d’autres régions.  

Isabelle Gauthier, mère de deux enfants autistes, Rimouski- Je viens du Saguenay, je retournerais chez-moi puis mes filles auraient chacune leurs heures attribuées correctement. Je ne sais pas pourquoi? La raison a besoin d’être bonne parce que ma fille rentre à l’école au mois de septembre. Elle va tomber dans l’autre système de coupures qu’il y a déjà eu il y a deux ans avec les éducatrices spécialisées. Mais d’ici ce temps là, on a le temps de faire quelque chose, on a ce qu’il faut, il suffit de redonner les heures.   Pas 11h semaine, c’est pas possible.»

« Retour

Publicité

Edition 2019

Publicité

Edition 2019

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »