Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Crise du logement à Rimouski

Publié le 12 février 2021 à 17 h 13
Auteur :
Martin Ross
Rimouski vit sa première crise du logement des 11 dernières années. Selon les données du rapport de la SCHL publié le 28 janvier, le taux d’inoccupation des logements locatifs est de 0,9%.

Alexandre Cadieux, intervenant communautaire, Comité logement Rimouski-Neigette-«Il y a deux ans on était à 3.7%, il n’y a rien qui nous assure que cette descente-là n'est pas terminée. On est passé en deux ans d’une des villes où c’était le plus facile de se trouver un appartement au Québec à une des villes où c’est le plus compliqué.»

Cette crise du logement avantage grandement les propriétaires. Malheureusement, certains en profitent pour hausser leurs prix.

Alexandre Cadieux, intervenant communautaire, Comité logement Rimouski-Neigette-«Principale conséquence, des hausses abusives de loyers. Clairement, il faut renforcer les mesures, faire un contrôle obligatoire des loyers, que ce soit par des mesures légales, des campagnes d’information pour informer les locataires de leurs droits, ils ont le droit de refuser des hausses de loyers. Il n’y a pas beaucoup de logements disponibles, c’est les propriétaires qui ont le gros bout du bâton.»

Les logements disponibles sont soit luxueux et dispendieux ou abordables et en mauvais état. Il y a aussi peu d’option pour les familles.
Alexandre Cadieux, intervenant communautaire, Comité logement Rimouski-Neigette-«Si on regarde dans les logements de trois chambres et plus à Rimouski, on tombe à 0,2%. Ça fait que les familles qui veulent se loger, c’est pratiquement mission impossible en ce moment.»

À Rivière-du-Loup le taux d’inoccupation est de 1,3%.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok