Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski C’tu ça de l’abus?

Publié le 24 avril 2019 à 16 h 17
Auteur :
Martin Ross
La direction de la santé publique  du CISSS BSL a lancé mercredi le 4e volet de sa campagne de sensibilisation aux formes d’abus dans les relations chez les jeunes : C’tu ça de l’abus? Une enquête réalisée auprès de jeunes bas-laurentiens a révélé qu’un jeune sur trois a été victime de sextos.

-Dominique Bourassa, médecin conseil violence et agression sexuelle, santé publique BSL-« Qui a déjà fait de lui-même un sexto et ou qui l’a envoyé et ou qui l’a distribué. 43% qui en ont reçu un. Il faut enseigner aux jeunes de le supprimer. Parce que le conserver sur le téléphone, bien tu peux être accusé de possession de pornographie juvénile.»

La Sureté du Québec a rencontré 27 classes de première secondaire pour faire de la prévention.

-Julie Gagné, coordonnatrice locale aux relations avec la communauté, SQ-«On a parlé du volet sexualité avec tous les aspects légaux parce qu’à partir de 12 ans, on peut être accusé au code criminel.»

-Rémi Grenier a participé à un focus groupe pour cette campagne de sensibilisation.

-Rémi Grenier, 5e secondaire, École-Paul-Hubert-«Ça m’a appris beaucoup de choses sur, par exemple, le sexting qu’on pouvait être accusé de pornographie juvénile, de production ou même de diffusion.»

-Une enquête auprès de plus de 62 000 jeunes québécois a révélé que 43% des filles et 35% des garçons ont subi au moins une fois de la violence amoureuse. Pour plus de détail sur cette campagne, visitez ctucadelabus.com.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »