Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Québec DÉFI CHAÎNE DE VIE : gravir 15 montagnes en un week-end pour contribuer à sauver des vies grâce au don d'organes et de tissus

Publié le 18 septembre 2019 à 09 h 40
Auteur :
Communiqué
Ce sont les samedi 5 et dimanche 6 octobre prochain que de nombreux participants marcheront vers les sommets de 15 montagnes afin de relever le DÉFI CHAÎNE DE VIE.

Ensemble, les grimpeurs graviront près de 5 000 mètres afin de sensibiliser la population à l'importance de discuter du don d'organes avec leurs proches. Ce défi unique, présenté par la Fondation St-Hubert et la Fondation Claire et Jean-Pierre Léger, rassemblera toute la chaîne du don d'organes et de tissus dans le cadre de la Journée mondiale du don d'organes et de la greffe. C'est ainsi que médecins, infirmières, personnes greffées, familles de donneurs, enseignants, élèves, grimpeurs et personnalités publiques iront porter des drapeaux CHAÎNE DE VIE au sommet d'une montagne de leur région. Les fonds amassés lors de cet événement permettront à l'organisme CHAÎNE DE VIE de poursuivre sa mission d'éduquer les jeunes de 15 à 17 ans sur le don d'organes et de tissus dans leur cours d'anglais.

chaine1-zg3mw.jpg
Cette année, CHAÎNE DE VIE rend hommage à Diane Hébert, une femme qui a marqué le Québec en regard du don d'organes et qui a été la première ambassadrice de CHAÎNE DE VIE. « Madame Hébert croyait fermement que l'éducation en milieu scolaire était la clé de voûte pour déboulonner les mythes qui entourent le don d'organes et de tissus au Québec, explique Lucie Dumont, présidente et fondatrice de CHAÎNE DE VIE. Avec l'enthousiasme que suscite notre projet dans les milieux de l'éducation et de la santé et l'appui que nous recevons de toute part, le rêve de Diane Hébert deviendra réalité ! »

« C'est en grande partie grâce aux dons recueillis lors du DÉFI CHAÎNE DE VIE qu'il a été possible de former le tiers des enseignants des écoles secondaires francophones du Québec, soulignent Isabelle Maréchal et Thierry Houillon, respectivement marraine et parrain du DÉFI CHAÎNE DE VIE depuis quelques années. Ensemble, ces enseignants auront touché jusqu'à présent près de 125 000 élèves qui sont à leur tour devenus des ambassadeurs de la discussion en famille. En appuyant CHAÎNE DE VIE, vous contribuerez à augmenter le nombre de donneurs qui permettent de sauver des vies. »

« Nous sommes très touchés par la mission de CHAÎNE DE VIE, souligne monsieur Jean-Pierre Léger, président du conseil d'administration de la Fondation St-Hubert et vice-président de la Fondation Claire et Jean-Pierre Léger. Les valeurs de solidarité, d'altruisme et de saines habitudes de vie de ce projet mené auprès des jeunes adolescents et de leurs familles nous rejoignent grandement et nous espérons que notre appui leur permettra d'accroître leur portée à travers toute la province. »

Le DÉFI CHAÎNE DE VIE est aussi fier de pouvoir compter à nouveau sur l'appui de Cogeco Média pour faire la promotion de l'événement sur l'ensemble du territoire québécois.

Dans nos régions le défi aura lieu sur les montagnes suivantes :
chaine2-dq045.jpg
Bas-Saint-Laurent : Mont St-Mathieu
Centre-du-Québec : Mont Gleason
Chaudière-Appalaches : Mont Orignal
Côte-Nord : Mont Trouble
Gaspésie : Mont Castor



CHAÎNE DE VIE, UN ORGANISME QUI CONTRIBUE À SAUVER DES VIES 
CHAÎNE DE VIE est un organisme de bienfaisance dont la mission principale est de soutenir un projet qui éduque les jeunes de 15 à 17 ans au don d'organes et de tissus dans les écoles secondaires. Il permet aux jeunes de prendre une décision personnelle et éclairée sur cet enjeu important de notre société et les encourage à devenir des ambassadeurs de la discussion en famille. De plus, il les amène à prendre conscience de la valeur inestimable d'un corps en santé. Ce projet est  présentement offert dans une centaine d'écoles secondaires du Québec et des projets pilotes sont prévus dans deux autres provinces canadiennes cette année.

DON D'ORGANES
Au Québec, chaque année près de 1 000 personnes se retrouvent en attente d'une greffe qui pourrait leur sauver la vie. Quand on sait que moins d'un pour cent des personnes qui décèdent peut devenir des donneurs potentiels, on se rend compte que chaque don compte. Malheureusement, plusieurs familles de donneurs potentiels hésitent encore à autoriser le don d'organes, souvent parce qu'elles n'ont pas eu le temps d'aborder ce sujet avec l'être cher. Par respect pour la famille, l'équipe médicale respecte toujours cette décision.

POUR VISIONNER LA VIDÉO DE PROMOTION :

https://www.youtube.com/watch?v=_Wz6-d9Hqf8

POUR SUIVRE LE DÉFI 2019 ET CHAÎNE DE VIE :

Site Web du DÉFI : defi.chainedevie.org
Facebook : facebook.com/ProjetChainedeVie
Twitter: twitter.com/ChainedeVie
Youtube : youtube.com/channel/UCIyYp2WXNhqyOuDlEQZh4iw
#ChaineDeVie


« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »