Publicité

eauVotre bien-être, c'est notre raison d'êtreMotel


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Des experts réunis à Rimouski.

Publié le 26 octobre 2018 à 16 h 47
Auteur :
Martin Ross
Le 2e Congrès international  sur le traumatisme craniocérébral léger chez l.enfant et l.adolescent  est qualifié de succès par les organisateurs.  Ce sont 165 personnes qui y ont pris part. 

Le 2e Congrès international  sur le traumatisme craniocérébral léger chez l’enfant et l’adolescent s’est terminé vendredi au Centre des congrès de Rimouski. Contrairement à il y a 10 ans, lorsqu’un enfant est victime d’une commotion cérébrale, il ne faut pas nécessairement l’empêcher de dormir.

Isabelle Gagnon, professeure agrégée en physiothérapie, Université McGill-«Il y a 0.1% des cas qui ont un saignement au cerveau, qu’on va déceler sur un scan, alors on est meilleur à essayer de suivre les enfants sans les garder réveillés. Juste par comment ils évoluent. Alors au lieu de les réveiller à chaque heure pour les rendre encore plus fatigués qu’ils sont, on les observe quand ils sont éveillés.»

Le ministère de l’éducation a participé à ce congrès pour parler de son protocole de gestion des commotions cérébrales.

Isabelle Gagnon, professeure agrégée en physiothérapie, Université McGill- «Leur préoccupation c’est d’assurer un milieu sécuritaire pour tout le monde, peu importe la cause de la commotion cérébrale puis, de faire qu’il y ait une communication entre la partie enseignant et la partie sportive des écoles pour que les gens se parlent.»

Les traitements de traumatisme craniocérébral léger ont beaucoup changé. La reprise d’activité est plus rapide qu’avant et au lieu d’isoler l’enfant, ont traite les symptômes au moment ils apparaissent.


Isabelle Gagnon, professeure agrégée en physiothérapie, Université McGill-« De prendre quelques jours de repos 24, 48 heures, juste pour laisser le temps aux plus gros symptômes de s’enlever un peu puis ensuite de commencer à bouger un peu.  Ne pas retourner au sport mais, pouvoir essayer de prendre des marches, de bouger un peu selon leurs symptômes.»

L’évènement est qualifié de succès par les organisateurs. Un 3e congrès pourrait avoir lieu à Rimouski dans deux ans.

« Retour

À votre avis ?

Vous ferez-vous vacciner contre la grippe?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »