Publicité

MotelVotre bien-être, c'est notre raison d'êtreeau


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Du travail en amont prioritaire

Publié le 28 septembre 2018 à 14 h 54
Auteur :
Martin Ross
«On est une douzaine de personnes qui travaillons toute l’année pour le Saint-Laurent sur différents projets»-Françoise Bruaux

Suite à l’Écosommet de 96, le Conseil régional de l’environnement a travaillé à l’implantation d’une Zone d’Intervention Prioritaire (ZIP) dans le BSL. En avril 2000, Stratégie Saint-Laurent reconnaît le comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire qui couvre le territoire compris entre Montmagny et Matane. Il a pour mission de promouvoir et soutenir les actions visant la protection, la conservation, la réhabilitation des milieux perturbés et l’accessibilité au fleuve Saint-Laurent.

Françoise Bruaux, directrice, Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire- «On a 18 ans d’existence puis, avec les années, on a acquis différentes connaissances sur différents territoires qui avaient besoin de restauration.»

Les comités ZIP ont restauré de grands bouts de plages suite aux les grandes marées de 2010 et le travail est loin d’être terminé

Françoise Bruaux, directrice, Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire- «La fameuse tempête de 2010 a endommagé fortement plusieurs habitats, plusieurs plages de nos territoires puis, on n’a pas encore fini de réparer les dégâts de cette tempête là»

Grâce à plus de 2M$ issus du Fonds pour la restauration côtière de Pêches et Océans Canada, le comité ZIP du Sud-de-L’Estuaire travaille à la restauration de cinq habitats côtiers.

Françoise Bruaux, directrice, Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire- «Pour restaurer des plages, des herbiers aquatiques ou des marais salés donc, on va planter de l’élime des sables mais aussi de la spartine, différentes plantes de marais.»

« Retour

À votre avis ?

Quel est votre budget cadeaux de noël?





Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »