Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Encan virtuel d’articles de La Congrégation des Sœurs Notre-Dame-du-Saint-Rosaire

Publié le 22 janvier 2021 à 16 h 36
Auteur :
Martin Ross
La maison mère de la Congrégation des Sœurs Notre-Dame-du-Saint-Rosaire à Rimouski comptait plus de 1000 religieuses à ses belles années. Seulement 200 religieuses vivent aujourd’hui dans l’immense bâtiment. Afin de créer de l’espace pour la réalisation d’un nouveau projet communautaire, de nombreux meubles et instruments de musiques ont été mis en vente et compose un premier lot d’objets vendus aux enchères de façon virtuelle.

La Congrégation des sœurs Notre-Dame-du-Saint-Rosaire effectue présentement une succession de ventes aux enchères virtuelles jusqu’au 29 janvier 17h, afin de libérer l’aile est du bâtiment. La direction de ces ventes aux enchères a été confiée à l’entreprise Les Encans Jean D’Amour.

Jean D’Amour, propriétaire associé, Les Encans Jean D’Amour-« C’est une plateforme virtuelle, tout ce que les gens ont à faire finalement c’est d’aller sur la plateforme, les conditions sont sur leur écran, elles peuvent en prendre connaissance, miser et le 6 février, les gens qui vont acheter d’ici vendredi prochain vont devoir venir chercher leur lot dans un entrepôt adjacent au couvent.»

Sœur Gabrielle Côté, Supérieure générale, Congrégation des Sœurs Notre-Dame-du-Saint-Rosaire-«On vide l’aile est en particulier qui a six étages dont la bibliothèque qui a déjà 90 000 livres. Alors il y a plein d’armoires, de bibliothèques de meubles antiques aussi. Il y a aussi des pianos à vendre sur l’encan actuel, un piano à queue. Il y a un violoncelle, il y aura des violons plus tard.»

D’autres ventes aux enchères auront lieu suite à ce premier encan silencieux d’objets appartenant à la Congrégation.

Sœur Gabrielle Côté, Supérieure générale, Congrégation des sœurs Notre-Dame-du-Saint-Rosaire-«Il y en aura d’autres parce qu’on a énormément accumulé de meubles et on a beaucoup d’espaces à libérer.»

Jean D’Amour, propriétaire associé, Les Encans Jean D’Amour-«On va envisager une vente une fois par mois mais on va toujours aviser, surveillez notre plateforme. »




« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok