Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Matane et Mont-Joli F.-A.-Gauthier : La saga se poursuit / Le malheur des uns...

Publié le 1 février 2019 à 16 h 24
Auteur :
Martin Ross
La saga se poursuit à la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout. Le navire de remplacement du F-A Gauthier acquis par la STQ, le NM Apollo ne sera pas en service avant deux semaines en raison de travaux de sécurité.

Le CTMA Voyageur succède donc au CTMA Vacancier qui était en service depuis le 8 janvier. Le problème, c’est que le CTMA Voyageur peut embarquer des véhicules lourds et des automobiles mais n’a qu’une capacité de 12 passagers. La STQ priorise les véhicules lourds sur le CTMA Voyageur qui ne fera qu’une seule traversée par jour.

Les liaisons aériennes misent en place en décembre entre Mont-Joli et la Rive-Nord ont repris vendredi. Suite aux déboires des traversiers, le ministre François Bonnardel a limogé le PDG par intérim de la STQ, François Bertrand, remplacé par le sous-ministre associé au ministère des Transports Stéphane Lafaut. Le F-A Gauthier qui n’est plus en service depuis le 17 décembre est en cale sèche au chantier maritime Davie, en raison du bris de ses deux propulseurs azimutaux.

Il ne sera pas opérationnel avant le mois d’août puisque les pièces manquantes de l’un des propulseurs devront être fabriquées. Le parti Québécois demande une enquête sur la gestion de la STQ dans ce dossier de même que sur le contrat de fabrication du F-A Gautier octroyé à une firme italienne.

Le malheur des uns…

C’est bien connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Les déboires de la Société des Traversiers du Québec amènent de l’eau au moulin à l’Aéroport régional de Mont-Joli. Vendredi matin des passagers en provenance de Sept-Îles ont traversé à bord d’un avion plutôt que de prendre le traversier.
avion-vs3n5.jpg
-Carole Duval, DG, Aéroport Régional de Mont-Joli-«On avait eu des vols dans le temps des fêtes, naturellement il y avait eu beaucoup plus de vols par jour. Là, maintenant, il y a deux vols par jour. Un vol le matin qui va à Sept-Îles et qui revient et un vol qui va à Baie-Comeau et qui revient aussi.»

-Une trentaine de passagers ont débarqué du premier vol en provenance de la rive Nord. Ils n’ont pas semblé trop incommodés par les problèmes de traversiers.

-Marie-Ève Poirier, passagère en provenance de Sept-Îles- «Ça a été beaucoup moins long, c’est quand même pratique. Au moins on a une solution de rechange puis, on peut quand même venir voir notre famille puis, traverser de l’autre côté.»

-Mylène Bonin, passagère en provenance de Sept-Îles-«Il y en a qui étaient contents parce que c’est moins long puis, ça part de Sept-Îles, on n’a pas besoin de se rendre à Baie-Comeau non plus.»

-Félix Gagnon, passager en provenance de Sept-Îles-«Ça a raccourci le chemin, on est bien content d’avoir pu prendre l’avion, d’avoir eu une solution de rechange pour le traversier. On venait pour une compétition de canot donc, on a du faire expédier notre canot ici à Rimouski mais à part de ça, ça s’est bien passé.»

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »