Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Sainte-Flavie Forces et Démocratie a toujours sa raison d'être

Publié le 8 janvier 2016 à 08 h 51
Auteur :
Martin Ross

Même si Jean-François Fortin quitte la politique active pour consacrer plus de temps à sa famille, il ne sort pas aigri de son expérience à Ottawa. L’ex-député de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, élu en 2011 pour le Bloc Québécois, qui a vécu deux courses à la chefferie avant de claquer la porte du parti pour fonder Forces et Démocratie. ne regrette rien de son parcours.

Jean-François Fortin, fondateur, Forces et Démocratie- Je ne sors pas de la politique amer, je me suis tenu debout pour mes valeurs, j’ai été intègre, j’ai pas pris de détours, j’ai pas fait de petites magouilles, j’ai dit ce que je pensais. Un écrivain français, Romain Gari qui disait : Parfois il vaut mieux perdre que de se perdre. Alors je suis resté fidèle à ce que j’ai toujours véhiculé dans ma vie puis c’est de cette manière là que je voulais gagner ou perdre.-

Son retrait de la vie publique ne signifie pas la fin de Forces et Démocratie pour autant.

Jean-François Fortin- Le parti a sa propre raison d’être donc, sa propre autonomie, indépendance par rapport aux gens qui militent, le parti est enregistré auprès d’Élection Canada, il y a des membres, moi je crois qu’il faut défendre les régions. Je pense que tout le fondement de Forces et Démocratie demeure et puis bien il y aura toujours une légitimité à ce genre de développement régional là.-

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok