Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Forest a milité pour la part des municipalités

Publié le 14 mars 2019 à 11 h 42
Auteur :
Martin Ross
Les municipalités toucheront une part des taxes perçues pour la vente du cannabis. Éric Forest qui représente la division sénatoriale du Golfe n’est  pas étranger à ce nouveau revenu municipal. Ses représentations auprès du ministre des Finances ont porté fruit.

-Éric Forest, sénateur, Division sénatoriale du Golfe-«J’ai sensibilisé à l’importance  que les municipalités puissent avoir un retour sur la taxe, ce qui n’était pas le cas la première fois que le ministre des finances est venu nous présenter qu’il allait y avoir un partage de taxation entre le fédéral et le provincial.»

-Il était important pour l’ex maire de Rimouski et ex président de l’UMQ que les municipalités puissent avoir accès à une part des revenus. 

- Éric Forest, sénateur, Division sénatoriale du Golfe-«J’ai dit, vous savez que le niveau de gouvernement qui va être le plus important, qui va être aux prises avec ce changement législatif là, va être les municipalités et il y a eu une sensibilité.  On a maintenant une entente où le fédéral garde 25%, remet 75% aux provinces qui en donnent aux municipalités.»

- La légalisation du cannabis a amené de nouvelles dépenses pour les villes sans oublier celles des organismes d’aide aux dépendances.

- Éric Forest, sénateur, Division sénatoriale du Golfe-«Ça engendre également des dépenses à différents organismes qui vont aider des gens, des hommes et des femmes, qui sont aux prises avec des problèmes d’addictions au niveau du Cannabis.» Martin Ross CFTF V Rimouski

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok