Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Front commun pour des logements sociaux

Publié le 31 mai 2019 à 16 h 39
Auteur :
Martin Ross
Le Comité Logement Rimouski-Neigette, le FRAPRU et le RCLALQ demandent au gouvernement Legault de réinvestir dans les logements sociaux et d’instaurer un contrôle des loyers. Présentement, le programme Accès-Logis est le seul qui permet la construction de logements sociaux au Québec

-Véronique Laflamme, porte-parole, FRAPRU-«Depuis 10 ans le programme est sous financé et là on a atteint un creux historique l’année passée. On parle de 731 logements sociaux pour tout le Québec qui ont vu le jour l’année passée, ici dans le BSL, zéro. Le FRAPRU revendique 50 000 nouveaux logements sociaux sous différentes formes en cinq ans, pour Rimouski, 310 logements en cinq ans.»

-Guy Labonté, coordonnateur, Comité logement Rimouski-Neigette-«On est là pour faire de la pression parce que, si on est tout seul, on n’a aucun moyen de pression. Avec le regroupement, avec le FRAPRU, c’est sur qu’on a  plus d’influence.

La Régie du logement changera bientôt son appellation pour Tribunal administratif du logement. Le RCLALQ a élaboré sa propre réforme de la Régie entérinée par 10 500 signataires sur une pétition.

-Philippe Girouard, porte-parole, RCLALQ-«Bien souvent les locataires ne sont pas défendus par avocats alors que les propriétaires le sont. On veut aussi que ce soit possible de pouvoir argumenter, pourquoi les gens n’ont pas payé leur loyer. Puis, elles ne devraient pas être expulsée pour ça. Elles devraient pouvoir prendre entente de paiements. On demande évidemment que les bureaux de la Régie soient ouverts plus longtemps. Par exemple à Matane, le bureau est ouvert seulement 4h par mois»


« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »