Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Front commun pour un accès à internet haute vitesse à 100%

Publié le 11 février 2021 à 17 h 08
Auteur :
Martin Ross
«Internet haute vitesse pour nous c’est devenu un service aussi essentiel en 2021 que l’électricité en 1950.»-Jean-François Gaumond, président, Syndicat de l’enseignement de La Mitis

Le manque d’accès à internet haute vitesse dans certaines MRC bas-laurentiennes cause des iniquités pour les jeunes qui reçoivent de l’enseignement à distance en ce temps de pandémie. Des Syndicats de l’enseignement et les députés fédéraux Maxime Blanchette-Joncas et Kristina Michaud réclament qu’Ottawa agisse rapidement.

Maxime-Blanchette-Joncas, député, Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques-«Le  gouvernement fédéral prévoit brancher tous les foyers au Canada d’ici 2030. Cependant on a au gouvernement du Québec un autre plan, c’est de brancher d’ici 2022. On souhaite que le
gouvernement fédéral puisse transférer les sommes au gouvernement du Québec.» 

44% des citoyens de la MRC du Témiscouata n’ont pas d’accès internet, ce qui cause d’étranges situations.

 Natasha Blanchet, présidente, Syndicat de l’enseignement du Grand-Portage-« Plusieurs élèves dont la connexion internet n’était pas bonne, de la formation professionnelle, parce qu’elle couvre un territoire assez large, devaient se rendre chez Tim Hortons avec leur portable pour suivre leur enseignement à distance.»

Kristina Michaud, députée, Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia-« Même si l’éducation ce n’est pas de juridiction fédérale, on va toujours être là pour nos jeunes. Je vois les difficultés auxquelles ils font face alors bien entendu qu’on sera toujours-là pour les défendre.»






« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok