Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Sainte-angèle-de-Mérici Jacques L’Italien au service de la musique

Publié le 3 août 2016 à 15 h 04
Auteur :
Martin Ross

Jacques l’Italien, facteur d’orgue -«Je suis Jacques l’italien, et je travaille depuis 43 ans dans le domaine des orgues.»

Jacques L’Italien est facteur d’orgue. Originaire du Témiscouata, il conçoit, fabrique, harmonise, accorde et entretient les orgues à tuyaux.

Jacques l’Italien, facteur d’orgue   –«Dans le coin, on est vraiment pas nombreux,… je pense bien que je suis à peu près le seul! (rire)… Ben, bon Dieu, y’en a surement quelques centaines, réparties à la grandeur de la terre, de la planète.»

 Inventé à Alexandrie, deux siècles avant Jésus-Christ, l’orgue est un instrument à vents encore bien présent dans nos communautés.

Jacques l’Italien, facteur d’orgue –«Y’a eu des éclipses pendant certains temps… mais y’a réussi à tirer son épingle du jeu et à se développer jusqu’à présentement… Mais à la fin du Moyen-Âge, c’était considéré comme « hi-tech ».

 Un orgue est composé de centaines de tuyaux, et pour en faire l’accord, le facteur d’orgue doit les ajuster un à un.

Jacques l’Italien, facteur d’orgue -«L’accord est en fonction de la quantité d’air qu’il y a à l’intérieur de chaque tuyau. Lorsqu’un tuyau est très long, il est bas comme sonorité puis, lorsqu’il est court, il est plus haut.  Alors, il s’agit de régler cette longueur de tuyaux là pour obtenir l’accord. »

Pour Jacques l’Italien, chaque instrument a son propre caractère et mérite une attention particulière, une passion qui va bien au-delà de la conservation du patrimoine.

Jacques l’Italien, facteur d’orgue -«On va chercher le plaisir de s’être rendu utile à servir la musique.»

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »