Publicité

Edition 2019


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rivière-du-Loup Jean D'Amour : « Le Bas-Saint-Laurent, plus que jamais synonyme de développement »

Publié le 17 juin 2016 à 10 h 29
Auteur :
Communiqué

Le ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Jean D’Amour, a profité de la session parlementaire qui vient de prendre fin pour faire le bilan des initiatives mises en place par le Gouvernement dans le but d’assurer la prospérité du Québec et de la région.

« Le Gouvernement s’était engagé à redresser les finances publiques et il a tenu promesse. Nous avons présenté, en mars dernier, un budget équilibré pour une seconde année consécutive. Cette saine gestion des finances publiques nous permet, aujourd’hui, de dégager une marge de manœuvre afin de réinvestir en éducation, en santé et dans notre économie », a souligné le ministre D’Amour.

Les efforts faits par le Gouvernement pour améliorer la situation financière du Québec au cours des deux dernières années ont mené l’agence de notation Standard & Poor’s à rehausser de « stable » à « positive » la cote de crédit du Québec. C’est la première fois depuis 50 ans que la province obtient une meilleure cote que l’Ontario. L’agence Fitch a également annoncé, il y a quelques jours, qu’elle améliorait la perspective de la cote de crédit du Québec la faisant passer de « négative » à « stable ».


La réussite scolaire et éducative une priorité
Le ministre a rappelé les investissements additionnels de 1,2 milliard de dollars sur trois ans annoncés lors du dernier budget afin de soutenir le milieu de l’éducation. Ces sommes permettront d’ajouter près de 900 nouvelles ressources professionnelles pour les services aux élèves, de rénover nos écoles, d’offrir la maternelle 4 ans en milieux défavorisés, et d’améliorer la formation de nos jeunes dans nos cégeps et nos universités pour les préparer aux besoins du marché du travail.

Dans la région, des investissements de 10,2 millions de dollars ont d’ailleurs été annoncés pour rénover les établissements scolaires. Une aide de 2,5 millions de dollars a également été accordée pour des projets d’infrastructures sportives et récréatives ainsi qu’un soutien pour des initiatives visant à encourager la persévérance scolaire.

Un plan économique pour toutes les régions
Plusieurs initiatives et investissements dans divers secteurs de notre économie tels que l’énergie, l’aérospatial, le numérique, le tourisme, la culture, l’agroalimentaire, la forêt, l’aluminium et le maritime ont été annoncés par le Gouvernement au cours des derniers mois.

Dans la région, plusieurs investissements ont été faits pour soutenir l’économie locale :

• Annonce de l’obtention, par Parc éolien Nicolas-Riou S.E.C., du feu vert pour son projet d'aménagement d'un parc de 65 éoliennes. Estimé à 500 millions de dollars, le projet sera le plus grand parc éolien communautaire au Québec. Sa réalisation pourrait engendrer jusqu'à 400 emplois. 

• Investissement de plus de 16,4 millions de dollars pour la réalisation de travaux sylvicoles en forêt publique, en 2016-2017, dans la région. Depuis 2014, le Gouvernement a consacré, pour l’ensemble du Québec, 675 millions pour la réalisation des travaux sylvicoles, soit 225 millions par année de 2014-2015 à 2016-2017.

• Annonce d'investissements totaux de 188,1 millions de dollars, dont 18,1 millions provenant des partenaires, dans le réseau routier de la région au cours de la période 2016-2018. Ces investissements se répartissent comme suit, en fonction des grands axes d’intervention établis pas le MTMDET.

 33,1 M$ sont consacrés aux structures, dont 10,5 M$ aux structures du réseau municipal;
 77,2 M$ sont destinés aux chaussées;
 35,8 M$ vont à l’amélioration du réseau;
 42 M$ iront au développement du réseau.

• Autorisation des travaux de construction d'un nouveau CHSLD sur le terrain du Centre hospitalier régional du Grand-Portage (Rivière-du-Loup). L'édifice aura une capacité de 72 lits. Le budget prévu pour ce projet est de près de 25,6 millions de dollars.

« Plusieurs interventions ont été menées pour développer l’économie de la région. Le manufacturier innovant, les exportations et l’entrepreneuriat sont des priorités pour le Gouvernement. Les entreprises évoluent dans un marché de vive concurrence et doivent se moderniser et innover en développant un produit à haute valeur ajoutée afin de se démarquer et percer de nouveaux marchés. Les entrepreneurs québécois sont des gens dynamiques et créatifs, et le gouvernement est présent pour les soutenir », a déclaré le ministre D’Amour.


« Retour

Publicité

Edition 2019

Publicité

Edition 2019

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »