Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Mont Joil La garde-côtière recrute et tente d'innover pour y arriver

Publié le 9 mars 2020 à 16 h 58
Auteur :
Martin Ross

La garde-côtière recrute et tente d'innover pour y arriver

Andréanne Dumas-Doré) -«On a plusieurs embarcations, on a un atelier à la fine pointe de la technologie, ce sont de supers emplois».

La garde-côtière canadienne a des bureaux au sein de l’Institut Maurice-Lamontagne depuis 1995. Cette dernière est !!!!!!! en période de recrutement. 

 Andréanne Dumas-Doré, agente régionale de recrutement, garde-côtière canadienne-«!!!!! Des gens,  même de Rimouski qui ne savent pas que la garde-côtière a des effectifs au sein de l’Institut. Donc, on cherche principalement des gens en mécanique, que ce soit de niveau collégial ou de formation professionnelle. On cherche aussi des gens en télécommunication, en électronique.» 

 La garde côtière tente de faciliter l’embauche et le recrutement afin de combler les postes vacants et les prochains départs à la retraite.

Élisa St-Pierre, surintendant marine région centrale et Arctique, garde côtière canadienne-«Les compagnies commerciales sont très agressives au niveau du recrutement et elles ont des flexibilités qu’on n’a pas au gouvernement fédéral. !!!!!!On cherche à innover, !!!!!!! pour faciliter et le recrutement et l’embauche et on a la chance d’avoir !!!!!des jeunes qui arrivent dans l’organisation qui ont des visions différrentes !!!!! du recrutement.» 

 Andréanne Dumas-Doré, agente régionale de recrutement, garde-côtière canadienne-«On a une équipe de recrutement régionale qui fait le tour du Québec, de l’Ontario et même en Arctique!!!!! On cherche des gens pour travailler sur nos navires, mais ce n’est pas tout, la garde-côtière, 50% de nos effectifs travaillent au sol.»

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »