Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski La lutte pour l’égalité se poursuit

Publié le 8 mars 2018 à 16 h 49
Auteur :
Martin Ross
À l’occasion de la Journée internationale des femmes, le comité élargi du 8 mars poursuit ses revendications. Il réclame, entre autres, l’élimination des violences envers les femmes, y compris dans les milieux de travail et un système de justice adéquat pour les victimes d’agressions sexuelles.

Kathy Fougère, intervenante, Calacs de Rimouski- «Le mouvement «Moi aussi» qu’on a vu à l’automne, beaucoup de dénonciations de femmes qui ont été victimes d’agressions sexuelles, tant et aussi longtemps qu’on va parler de sexisme, je pense que ça démontre qu’on n’a pas une société où est-ce que l’égalité est atteinte. Donc, oui c’est important de revendiquer encore pour tenter aussi que dans la société il y ait une tolérance zéro face à la violence.» 

Le comité réclame aussi le soutien et le développement de services adaptés aux réalités des femmes réfugiées, immigrantes et racisées ainsi qu’une plus grande justice pour les femmes autochtones.

Jacinthe Montplaisir, agente sociopolitique, Centre-Femmes de Rimouski-«Juste un exemple qu’on a eu cette semaine, c’est une femme originaire du Maroc qui a du aller à l’hôpital. Pour rencontrer le médecin, elle est allée à l’urgence mais l’attente était trop long, ils se sont fait dire de revenir le lendemain. Habituellement la procédure fait qu’on paye deux fois, même si elle n’avait pas vu le médecin, vu qu’elle était juste inscrite sur la liste. C’est plus de 800$ pour voir un médecin quand on est une personne immigrante. Ils ont réussi finalement à ce qu’elle paie juste une fois, ce qui était juste. Elle se serait retrouvé dans une situation ou elle aurait du payer 1600$»


« Retour

Publicité

Internet

Publicité

eauVenez nous visiterVotre bien-être, c'est notre raison d'être NRS

À votre avis ?

Où passerez-vous vos vacances?







Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »