Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Nouvelle L’avenir de l’église de Nouvelle est compromis

Publié le 1 novembre 2015 à 14 h 43
Auteur :
CFTF

L’avenir de l’église de Nouvelle est compromis. Son clocher est dans un état si inquiétant qu’un périmètre de sécurité a dû être installé. Jean-Louis Landry préside le conseil de fabrique depuis 6 ans. Déjà, à ce moment, le bâtiment construit en 1934 n’était pas au sommet de sa forme.

Jean-Louis Landry «Au mois d’août, les assurances sont venues faire une vérification. À la suite de ça, ils ont trouvé des problèmes. C’est le clocher qui est en train de se défaire. Le ciment est tout en train de se défaire.»
Comme l’intérieur de l’église semble en bon état, la plupart des activités sont maintenues, mais puisque les portes avant ne sont plus accessibles, certaines funérailles doivent être déplacées à St-Omer.
Pour ramener le clocher à son état d’origine les travaux coûteraient de 1,5 M$ à 2 M$ selon la première expertise. L’église de Nouvelle est classée patrimoine religieux, 70% des coûts pourraient donc être assumés par des subventions. Mais pour l’autre 30% d’un million et demi de dollars, c’est encore bien au-dessus des moyens de l’organisation.

Une seconde évaluation sera menée dans les prochaines semaines avant de prendre quelque décision que ce soit.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »