Publicité

Edition 2019


Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Edmundston Le bombardier Lancaster KB-882 s'en va à Trenton

Publié le 16 novembre 2016 à 10 h 11
Auteur :
Communiqué

Le conseil municipal d’Edmundston vient d’adopter une résolution visant le transfert du fragile bombardier Lancaster KB 882 au Musée national de la Force aérienne du Canada, à Trenton en Ontario.

Cette décision fait suite à la décision du Musée de l’aviation de l’Alberta de ne pas procéder avec son projet de restauration du bombardier faute de financement. Après publication d’un appel d’intérêt auprès de musées canadiens en décembre 2014, c’est ce musée qui avait été sélectionné, sur recommandation de la défunte Société pour la préservation du Lancaster d’Edmundston.

Toutefois, en juin dernier, le Musée de l’aviation de l’Alberta a fait savoir qu’il ne pouvait procéder en raison des couts trop élevés du projet. Le Musée avait tout de même investit environ 40 000 $ pour sécuriser certaines composantes plus fragiles de l’avion et pour le préparer à un éventuel déménagement.

musee-force-aerienneDevant ce constat, le conseil est retourné aux appels d’intérêt et a réévalué celui du Musée national de la Force aérienne du Canada, qui, soit dit en passant, était arrivé proche deuxième dans l’évaluation initiale des appels d’intérêt. Le Musée a bonifié son offre initial en confirmant avoir l’appui financier nécessaire de l’Aviation royale du Canada pour la restauration complète et que l’ARC en fera le projet central de son 100e anniversaire en 2024.

De plus, le musée a confirmé qu’il conservera l’avion dans sa livrée post-guerre. Ce sera le seul des 17 Lancasters existants à raconter l’histoire d’après-guerre. Ce bombardier de la Deuxième guerre mondiale est un point de repère à la frontière du Québec et du Nouveau-Brunswick depuis plus de 50 ans. L’état de l’avion se détériore d’année en année en raison de l’absence d’un hangar et de véritable travail de restauration.

Le maire d’Edmundston, M. Cyrille Simard, estime que c’est la meilleure décision possible. « Nous avons pleine confiance dans le Musée national de la Force aérienne du Canada. Nous avons reçu des confirmations formelles de leur engagement et de leur capacité financière pour mener à bien ce projet de façon à ce que le Lancaster continue à raconter son importante contribution dans l’effort de guerre, mais également dans le développement du Grand Nord. »

Le directeur exécutif du Musée national de la Force aérienne du Canada, M. Chris Coulton, affirme que son organisation est honorée d’avoir été choisie pour prendre la relève. « KB 882 sera entièrement restauré dans sa configuration de patrouille de reconnaissance (AR) ce qui permettra à tous les visiteurs de mieux comprendre non seulement son rôle héroïque durant la Deuxième guerre mondiale, mais aussi son rôle dans l’établissement d’une cartographie du Grand nord canadien et la cueillette d’intelligence électronique pendant sa vie opérationnelle. Son arrivée aux côtés de notre bombardier Halifax Mk sera unique au monde puisque ce sera le seul musée avec ces deux bombardiers pleinement restaurés. C’est vraiment une addition exceptionnelle à notre collection qui fera la fierté de tous les Canadiens. »

Le Musée national de la Force aérienne du Canada évalue actuellement les prochaines étapes, mais souhaite pouvoir rapatrier le bombardier au plus tard au printemps 2017.

« Retour

Publicité

Edition 2019

Publicité

Edition 2019

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »