Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Sainte-Anne-des-Monts Le cœur de la Gaspésie, un carrefour essentiel à la rétention des motoneigistes

Publié le 7 avril 2017 à 11 h 57
Auteur :
Communiqué

La Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) de la Haute-Gaspésie et l’Association des Clubs de motoneige de la Gaspésie (AMG) sont heureuses d’annoncer le succès rencontré par leur projet de station d’approvisionnement temporaire en essence sur le site du Relais La Cache cet hiver. Pour les responsables du projet, les résultats sont concrets! Deux emplois créés, plus de 50 000 litres d’essence vendus à plus de 2 500 motoneigistes entre le 20 janvier et le 2 avril dernier, générant ainsi des retombées économiques évaluées à plus de 3 millions de dollars.

Pour Richard Marin, directeur général de la SADC de la Haute-Gaspésie, « Le calcul est fort simple! Si l’on considère des retombées quotidiennes moyennes qui dépassent les 400 $ par jour par motoneigiste et que l’on calcule un séjour moyen de trois jours en Gaspésie, l’effet d’attraction et de rétention touristique des boucles intérieures du Circuit motoneige Gaspésien, rendu possible par le service d’essence à La Cache s’avérait assurément un bon coup». Fait intéressant : plus de 80 % des motoneigistes provenaient de l’extérieur de la Gaspésie.
Rappelons qu’en décembre dernier, la SADC apprenait la vente du Relais La Cache au Conseil de bande Micmacs de Gesgapegiag, qui n’opérerait pas le site pour l’hiver 2017. C’est à ce moment que la SADC avait entrepris des démarches, conjointement avec l’AMG et le représentant de la Fédération des clubs de motoneige du Québec (FCMQ), secteur Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, pour mettre sur pied un projet de point d’essence temporaire sur ce site essentiel au développement du produit motoneige gaspésien. Situé au cœur de la péninsule sur le sentier régional 595, cet endroit stratégique relie le côté nord et le côté sud de la Gaspésie, en plus de donner accès au réputé sentier Chic-Chocs menant de La Cache à Murdochville. Selon Rodrigue Bernier, président de l’AMG «L’absence de ce service d’essence aurait possiblement poussé plusieurs motoneigistes à choisir une autre destination vacances pour pratiquer leur sport favori. Il était donc nécessaire d’agir et de trouver une solution».

L’accessibilité à ce service d’essence aura donc permis de remédier à l’insécurité occasionnée par le besoin d’une autonomie de plus de 200 km qui aurait été nécessaire pour se déplacer entre les points d’essence les plus près, soit Murdochville, New Richmond, Cap-Chat ou Les Méchins. Conséquemment, la clientèle motoneigiste locale et touristique a eu la possibilité de circuler de façon sécuritaire dans ce secteur, permettant ainsi de conserver des retombées touristiques très importantes pour les commerçants de la Gaspésie (établissements hôteliers, restaurateurs, stations-service, concessionnaires, etc.).

Ce projet aura également permis un achalandage et une fréquentation touristique qui a dépassé les scénarios les plus optimistes. Voici d’ailleurs quelques statistiques des plus intéressantes sur la provenance de la clientèle et des retombées générées.

15,30 %  Gaspésie    31,68 %   Autres régions du Québec
13,52 %  Nouveau-Brunswick  9,97 %  Nouvelle-Écosse
7,47 %  Ontario    0,71 %   Manitoba  
21,35 %  États-Unis

Aux termes de la saison, les responsables de ce projet d’à peine 34 000 $ se disent très satisfaits des résultats et des retombées économiques engendrées pour la Gaspésie. Ils tiennent également à souligner la précieuse collaboration des partenaires régionaux, grâce à qui ce projet a été possible : les SADC de la Baie-des-Chaleurs, du Rocher-Percé, de Gaspé et de la région de Matane, le CLD de La Haute-Gaspésie, la MRC de La Matanie, ainsi que l’AMG. Ils remercient aussi la généreuse contribution des clubs motoneige de Murdochville, New Richmond et Matane tout comme celle d’une quinzaine de commerçants et bénévoles du milieu. Finalement, une très grande reconnaissance est exprimée à l’égard de l’excellente collaboration du Conseil de bande Micmacs de Gesgapegiag qui projette opérer le relais dès l’an prochain.

À propos de l’Association des clubs de motoneige de la Gaspésie
Fondée officiellement en 1992, l’Association des clubs de motoneige de la Gaspésie regroupe les 17 clubs de motoneige de la Gaspésie et celui des Îles-de-la-Madeleine. Elle vise à acquérir une connaissance des problématiques sur l’ensemble du territoire, faciliter la recherche de solutions et favoriser l’échange d’information entre les clubs et leurs administrateurs. De plus, en collaboration avec la FCMQ, l’Association coordonne et élabore des projets et demandes d’aide financière en termes d’infrastructures et d’entretien de sentiers.

À propos de la Société d’aide au développement de la collectivité de la Haute-Gaspésie
La SADC est un organisme à but non lucratif, supporté financièrement par Développement économique Canada, faisant partie d’un réseau qui regroupe plus d’une soixantaine de SADC et CAE (Centre d’aide aux entreprises) au Québec. Créée en 1988, la SADC a pour mission de stimuler et supporter la collectivité de la Haute-Gaspésie dans la prise en charge de son avenir. Elle offre des services de financement et de soutien pour les entreprises, en plus d’offrir son soutien aux projets du milieu.

À propos du Circuit motoneige Gaspésie
Le Circuit motoneige Gaspésie, c’est près de 3 000 km de sentiers enneigés, des paysages accessibles et spectaculaires. Le Circuit comprend trois secteurs : Mitis-Vallée, Perc鬬-Baie-des-Chaleurs et Chic-Chocs-Forillon.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok