Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Le suicide, il faut en parler

Publié le 4 février 2016 à 12 h 00
Auteur :
Martin Ross

Dans le cadre de la Semaine nationale de prévention du suicide, nous vous présentons le témoignage de Mélissa Bérubé qui a perdu son frère Sébastien il y a quelques années.

Mélissa Bérubé, sœur de Sébastien, initiatrice et coordonnatrice du Défi Plein Air des neiges- Sébastien a mis fin à ses jours le 4 novembre 2007. Ça touche la famille, les amis puis quand on parle de la famille, c’est la famille élargit également. Ça marque toute une famille puis tout un bon réseau aussi. Ce n’est pas facile, dans mon cas moi j’ai fait appel au Centre de prévention et d’intervention de crise ici au BSL. C’est de laisser passer le temps surtout mais c’est sur que d’aller chercher de l’aide, c’est ce qui nous aide à passer par-dessus puis à apprendre à vivre avec aussi là. Presque à tous les jours j’ai une pensée quand même pour mon frère même si ça fait huit ans que c’est arrivé, j’y pense tout le temps puis c’est pour ça aussi que je m’implique dans la Fondation parce que je trouve que c’est une cause qui est très importante puis il faut vraiment travailler, oui sur la prévention du suicide, mais sur l’aide aussi que les endeuillés peuvent avoir. Moi j’ai fait le groupe d’endeuillés qui est offert au Centre de prévention puis de partager avec d’autres gens qui vivent la même situation ça aide énormément là. Oui je m’en suis bien sortie mais de partager aussi ça fait toujours du bien puis je pense que je peux venir toucher les gens. Il faut enlever le tabou et ne pas avoir peur d’en parler. C’est sur que ce n’est pas évident, ça touche beaucoup la santé mentale, mais c’est important d’en parler puis de ne pas être gêné d’en parler non plus là.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »