Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Montréal Le vélo se porte bien au Québec

Publié le 31 mai 2016 à 11 h 46
Auteur :
Communiqué

Vélo Québec a rendu publique aujourd’hui l’édition 2015 de L’état du vélo au Québec, cette grande enquête sur l’usage du vélo réalisée tous les cinq ans depuis 1995.e vélo se porte bien et génère des dépenses annuelles de 1,2 milliard $

« La popularité du vélo ne se dément pas avec toujours plus de Québécois qui choisissent le vélo pour le loisir, le transport et le tourisme, constate Suzanne Lareau, présidente-directrice générale de Vélo Québec. Ce qui est très encourageant, souligne-t-elle, est que la baisse observée chez les jeunes entre 2000 et 2010 a cessé. Aussi, la grande nouveauté de cette édition est l’analyse des retombées du vélo. À elles seules, les dépenses touristiques et celles liées à l’achat de vélos et accessoires s’élèvent à 1,2 milliard de dollars annuellement. »

Parmi les principaux constats qui se dégagent de L’état du vélo au Québec en 2015 :
 

    4,2 millions de Québécois et de Québécoises font du vélo (parmi eux, un million d’enfants), dont 2,7 millions toutes les semaines. Il y a 600 000 Québécois de plus qui pédalent en 2015 qu’en 1995;
    1,9 million de Québécois utilisent leur vélo comme moyen de transport. À Montréal, d’ailleurs, le nombre de déplacements à vélo à des fins de transport s’est accru de 57 % entre 2008 et 2013;
    L’ensemble de la population cycliste du Québec est composé à 55 % d’hommes et à 45 % de femmes. Il est généralement admis chez les experts et chercheurs que là où les infrastructures cyclables sont le plus développées, plus de femmes se déplacent à vélo;
    Le réseau cyclable a progressé de 30 % depuis 2010 pour atteindre 12 000 kilomètres, ce qui est une bonne nouvelle puisque plus de la moitié des trajets à vélo se font sur le réseau cyclable québécois;
    Le vélo constitue un maillon appréciable de notre économie. Les dépenses annuelles de 1,2 milliard de dollars liées au cyclotourisme et au marché de la bicyclette créent l’équivalent de 10 000 emplois et font atterrir 150 millions de dollars dans les poches du gouvernement du Québec et 65 millions dans celles du gouvernement du Canada;
    Par son étendue dans les régions du Québec (5000 km), par le fait qu’elle rejoint 39 des 50 municipalités les plus populeuses et par son attractivité au plan touristique, la Route verte contribue sans conteste à cette activité économique. 

L’état du vélo au Québec en 2015 est riche d’enseignement. L’usage du vélo est une tendance de fond, un incontournable. On y fait référence pour tout ce qui concerne les saines habitudes de vie et le sujet prend peu à peu sa place lorsque l’on parle de mobilité durable et de stratégies de lutte aux gaz à effet de serre (GES). Dans toutes les régions, des événements encouragent les Québécois à pédaler ou à se remettre au vélo. Enfin, des municipalités de toutes tailles prennent les moyens pour mieux tenir compte des piétons et des cyclistes.


Pour consulter l’étude et les faits saillants rendez-vous au : www.velo.qc.ca/velo2015
 

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »