Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Les découvertures médicales au BSL sont sur le web

Publié le 2 février 2017 à 16 h 35
Auteur :
Communiqué

Le CISSS du BSL rend public tous les avis de découvertures médicales des blocs opératoires de Kamouraska, Rivière-du-Loup, Témiscouata, Rimouski-Neigette, de La Matanie et La Matapédia. Depuis le 2 février la population peut s’informer des avis de découvertures via le web.

Dr Jean-Philippe Carvalho, directeur des services professionnels, CISSS BSL- «Sur le site internet du CISSS du BSL il y a un onglet ou il y a état des découvertures médicales au sein des différents blocs opératoires du CISSS du BSL. Donc, la population aura accès via le site internet, pourra cliquer sur le lien et il y aura les différents communiqués pour chacune des installations en période de découverture.»

Le CSSS de la Matanie est en découverture d’anesthésistes jusqu’au 11 février. Une autre est prévue dans la région de Kamouraska.

Dr Jean-Philippe Carvalho, directeur des services professionnels, CISSS BSL- «On a une découverture prévue du 3 au 10 février en anesthésie puis par la suite bien il y a certaines semaines qu’on essaie de combler, on le mettra à jour en continue sur le site internet parce qu’il y a encore un peu de temps pour trouver des médecins.»

Les chirurgies d’urgence seront faites au CSSS de Rivière-du-Loup pour le Kamouraska et celles de La Matanie sont faites à Rimouski. Le directeur des services professionnel du CISSS BSL tient à rassurer la population.

Dr Jean-Philippe Carvalho, directeur des services professionnels, CISSS BSL- «Si quelqu’un a une condition sérieuse ou grave, il doit se présenter à son urgence de proximité. Par la suite si il y a une nécessité de transfert bien le CISSS assume le transfert via le transport ambulancier et quand les routes sont fermées bien il y a moyen de les ouvrir avec des partenariats avec Transports Québec, comme on a du le faire durant les fêtes avec une cliente de Matane.»-

Les découvertures médicales ne datent pas d’hier. Les médecins spécialistes sont plus attirés vers les grands centres où s’effectue de la recherche médicale universitaire, malgré les incitatifs mis en place pour les attirer en région.

Dr Jean-Philippe Carvalho, directeur des services professionnels, CISSS BSL- «Ce n’est pas un nouveau problème, ça existait déjà bien avant la création des CISSS. C’est une réalité qui est  propre aux régions de par le fait qu’il y a une pénurie d’effectifs médicaux. On essaie évidemment de gérer la situation le mieux possible puis on voulait seulement mettre au clair, certains faits au niveau de la découverture médicale».

Le problème de la découverture médicale des blocs opératoires  réside dans le fait qu’il y a plus de postes ouverts, qu’il n’y a d’anesthésistes au Québec.

Dr Jean-Philippe Carvalho, directeur des services professionnels, CISSS BSL- «Il y a 767 postes d’anesthésistes au Québec puis il y a 720 anesthésistes en place actuellement. Donc il en manque à peu près  47, pour une douzaine de finissants par année.»

97% des heures en anesthésiologie et 98% des heures de chirurgies générales ont été comblées dans le BSL entre novembre 2015 et décembre 2016. D’autres spécialités devront aussi être comblées prochainement.

Dr Jean-Philippe Carvalho, directeur des services professionnels, CISSS BSL- «Actuellement on avait certains enjeux en chirurgie générale, je pense que l’enjeu principal c’est nos spécialités de base. Il y a certaines choses au niveau de la pédiatrie à Rivière-du-Loup qui est une autre spécialité de base où j’aurais à gérer certains congés de maternité, de maladie et des départs donc, vous pourriez en entendre parler. Mais à ce niveau là on travaille déjà là-dessus pour trouver des solutions.»-





« Retour

Publicité

produit de cèdre

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »