Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Manifestation encadrée par de nombreux policiers

Publié le 5 octobre 2020 à 10 h 14
Auteur :
Martin Ross
«Si on ne respecte pas vos ordres, c’est quoi votre intention à vous la police.»- Un manifestant. «Le service de police vous donne l’ordre de respecter le décret et de porter le masque et également de maintenir une distance de 2 mètres.»-Un policier
manif_1-fhnpb.jpg
 C’est en ces termes que les policiers ont donné les directives aux manifestants dans le cadre de la Manifestation pacifique pour la fin de l’urgence sanitaire rassemblés près du quartier général de la S.Q. à Rimouski samedi. Quelques minutes plus tard, un premier constat d’infraction a été émis.
Les policiers ont décerné quelques contraventions aux manifestants avant que ceux-ci prennent le chemin du Parc Beauséjour aux alentours de 13h15 en quittant la rue Vanier.»

Différents moyens ont été utilisés pour encadrer la manifestation. Rendu à destination, les leaders du mouvement ont pris la parole et les forces policières ont émis d’autres constats. (Bridge Martin) La manifestation, aux alentour de 14H20, a été jugée illégale, l’anti-émeute vient de faire son apparition au Parc Beauséjour.

Claude Doiron, agent d’information, Sûreté du Québec BSL-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine-«En cours d’après-midi, la santé publique a décrété cette manifestation-là d’illégale. On a informé les organisateurs de mettre fin à cette manifestation alors c’est ce qui s’est produit en fait, les organisateurs ont pris le micro et tout s’est passé dans le calme, les gens ont quitté librement donc, il n’y a pas eu d’arrestation.»

 Près de 500 manifestants pour la fin de l’État d’urgence sanitaire

Entre 400 et 500 personnes prenaient part à la Manifestation. Elles revendiquaient entre autres, le libre choix se conformer aux mesures sanitaires décrétées par la Santé publique.
manif_3-5jm9n.jpg
Stéphane Blais, président, Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple-« Pro choix au niveau du port du masque et pro choix même au niveau de la distanciation sociale. Donc, ici vous avez des gens qui veulent faire respecter leurs droits au niveau constitutionnel. Ce qu’on veut, c’est simplement avoir un débat public avec des experts pour montrer les deux côtés de la médaille.»

Alexis Cossette-Trudel, directeur de l’information, Radio Québec-«La grippe, la pneumonie, tuent 2000, 2500 personnes par année au Québec.  Le Dr Rosemberg et les laboratoires de recherche nous disent partout que le Covid est aussi mortel que la grippe. Pourquoi il y a une augmentation des cas? Parce que les tests PCR qui sont utilisés par les gouvernements sont  jusqu’à 1000 fois trop sensibles, ils détectent n’importe quoi, on rentre ça dans les nombres de cas pour suspendre les libertés et briser notre humanité.

Les constats d’infractions émis aux manifestants par les policiers seront contestés.

Stéphane Blais, président, Fondation pour la défense des droits et libertés du peuple-«La Fondation pour le défense des droits et liberté du peuple est là pour veiller à ce que les citoyens, dans leurs droits fondamentaux soient respectés. On a des avocats qui vont prendre ça en charge, on va également organiser des recours collectifs. On est pacifistes donc, on accepte cet ordonnance-là pour aujourd’hui.»



« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok