Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Match de 129 minutes et 15 secondes

Publié le 25 mars 2019 à 13 h 51
Auteur :
Martin Ross

Match de 129 minutes et 15 secondes 

 Fort d’une victoire de 4-3 en prolongation la veille face aux Saguenéens de Chicoutimi, l’Océanic tentait de balayer les deux premiers matches à domicile samedi.

Devant le filet Colten Ellis faisait face à Alexis Shank. Supériorité Rimouski, Zachary Lavigne tente de dégager son territoire, le disque dévie sur Zavgorodniy et se retrouve derrière Shank, c’est 1-0. Deuxième 20, avantage numérique visiteurs, Théo Rochette bat Ellis côté mitaine et renvoie les deux équipes à la case départ. Avec 3 minutes 18 à faire en troisième période, le tir de Rochette dévie sur le patin de Gagnon avec l’avantage d’un homme, Chicoutimi mène 2 à 1.

 Serge Beausoleil retire son gardien au profit d’un 6e joueur. Puis Jérémy Diotte se fait prendre pour bâton haut, avantage numérique Océanic. D’Astous passe à Paré, pour Lafrenière, à Paré qui marque sur réception, les 3456 spectateurs sont debout, c’est 2 à 2.

Les deux gardiens se signalent à plusieurs reprises   en première prolongation mais c’est cependant Anthony Gagnon qui obtient la meilleure chance de marquer. 4e période de surtemps, le tir de D’Amours est bloqué devant, D’Artagnan Joly reprend le disque et bat Shank sur le 83e tir de son équipe, dans le 3e plus long match de l’histoire de la LHJMQ, Rimouski gagne 3 à 2 et mène la série 2 -0.

Serge Beausoleil, DG et Entraîneur-chef, Océanic de Rimouski-«Il a été long, caline. Je n’ai jamais coaché un match aussi long puis aussi enlevant c’était, ouf, c’était épuisant pour les coachs, imaginez-vous pour les joueurs. Mais c’est incroyable les joueurs à l’intérieur du vestiaire qui disaient les gars sont en train de briser, on est sur le bord de quelque chose puis, on a la main heureuse avec les Joly, je pense que c’est une belle association avec nous autres.»

D’Artagnan Joly, but gagnant, Océanic de Rimouski-«Ha, j’ai juste vu la rondelle puis, on n’avait pas la même énergie qu’on avait au début du match puis, on essayait d’amener la game simple, amener le plus de rondelles au filet puis, c’est ça que j’ai fait, ça a porté fruit.»

Charle-Edouard D’Astous, capitaine, Océanic de Rimouski-«Ça aurait pu virer d’un bord comme de l’autre mais comme tu dis, on a dominé pas mal. Je pense que tout au long de l’année la condition physique c’était une des choses qu’on a travaillé beaucoup puis, ça a payé ce soir donc, on est vraiment content.»

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »