Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Outiller les jeunes face à la dépression

Publié le 12 avril 2019 à 16 h 25
Auteur :
Martin Ross
Selon les statistiques entre 5 et 10% des jeunes de moins de 24 ans souffrent de dépression. Jusqu’au 25 avril, la Fondation Jeunes en tête rencontrera plus de 1500 bas-laurentiens pour traiter de ce sujet dans différentes écoles de la région.

- Anabel Allen-Viau, Chef d’équipe Solidaire pour la santé mentale, Fondation Jeunes en tête-«On fait des animations de 50 à 75 minutes on démystifie la dépression on les outille aussi à savoir, qu’est-ce que je fais si je m’inquiète pour moi? Qu’est-ce que je fais si je m’inquiète pour quelqu’un autour de moi puis, c’est quoi les ressources qui sont disponibles dans le milieu.»

-Les animations dynamiques favorisent la participation des jeunes. - Samuel Cotnoir, animateur, Fondation Jeunes en tête-«C’est très interactif, on leur pose beaucoup de questions à l’intérieur de l’animation donc, il y a beaucoup de participation de leur part. C’est assez positif leurs commentaires.

-Les préjugés et tabous face à la dépression sont encore présents dans la société mais ils tendent à changer.

- Samuel Cotnoir, animateur, Fondation Jeunes en tête- «On va parler de certains préjugés puis de certains commentaires qu’on peut entendre, des fois, qui peuvent être présents en société mais, on arrive à les briser.»

-Anabel Allen-Viau, Chef d’équipe Solidaire pour la santé mentale, Fondation Jeunes en tête-«On outille vraiment les jeunes à en parler et de plusieurs façons et à plusieurs personnes.»
-Si l’un de vos enfants a vécu une animation de la Fondation Jeunes en tête, c’est peut-être le bon moment d’en parler avec lui.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »