Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

New Richmond Perpétuer la tradition

Publié le 29 janvier 2016 à 16 h 13
Auteur :
CFTF

Bernard Dubé, un citoyen de New Richmond, perpétue la tradition du commerce de la fourrure et de la trappe. Sa passion permet de préserver une expertise présente depuis les tout débuts de la Nouvelle-France.


Chaque année, il s’affaire à transformer le produit de son trappage qu’il enverra à l’encan. Mais il doit d’abord préparer ses peaux de castor, un travail qui demande beaucoup de minutie, et des outils spécialisés.


Une fois les peaux écharnées, elles sont fixées à un moule, pour qu’elles soient tendues de la bonne forme. Elles sècheront ainsi pendant quelques jours, et seront prêtes pour l’encan, le tannage suivra. Et pour ceux qui se posent la question, le trappage se fait en tout respect des animaux.

Bernard Dubé, trappeur:
« Le piège en 'X' c’est un piège mortel qui inflige le moins de souffrance possible et le moins de stress. Donc, il rend inconscient l’animal. »

Si vous désirez suivre la piste et les traces de M. Dubé, il vous faudra compléter avec succès le cours offert par la Fédération des trappeurs gestionnaires du Québec avant d’être éligible à obtenir un permis de trappage.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok