Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Peu de plaintes dans les résidences pour aînés du BSL

Publié le 16 avril 2020 à 16 h 24
Auteur :
Martin Ross
Depuis le début de la crise, peu de plaintes ont été reçues de la part d’ainés qui vivent dans l’une des 140 résidences pour personnes âgées du BSL.

Nathalie Lavoie, DG, CAAP BSL-«Il y a quand même quelques plaintes et je dirais c’est d’avantage des signalements. On fait le tour de tous nos dossiers, on vérifie avec les gens comment ça se passe mais c’est sur que si on se compare à d’autres régions, ça semble bien aller.»

Le Centre d’assistance et d’accompagnement aux plaintes du BSL (CAAP BSL) qui a pour mission d’assister et d’accompagner les personnes insatisfaites d’un service du système de santé et de services sociaux poursuit ses opérations avec son équipe en télétravail. Aucune plainte pour mauvais traitement ou manque de soin n’a été reçue jusqu’à maintenant.

Nathalie Lavoie, DG, CAAP BSL-«Pour les plaintes, la distanciation sociale qui n’est pas toujours respectée en fonction souvent de l’environnement de la résidence, l’espace à la salle à manger, ça ressort d’avantage.»

Même si les aînés bas-laurentiens semblent bien traités, ils vivent beaucoup plus de stress et d’anxiété qu’à l’habitude en raison du confinement.

Nathalie Lavoie, DG, CAAP BSL-«On a aussi demandé à ce qu’il n’y ait pas de renouvellement de baux, étant donné l’anxiété les gens sont portés à accepter des hausses.»

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok