Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Trois-Pistoles Qui a dit que les filles n’aimaient pas bouger ?

Publié le 13 mai 2016 à 14 h 16
Auteur :
Communiqué

Les jeunes filles de l’école secondaire de Trois-Pistoles ont bien été  représentées lors de la course provinciale Fillactives. Le lundi 9 mai dernier à 4600 adolescentes participaient à l'événement. Parmi elles, 63 étudiantes des Basques portaient fièrement ‘le orange’, couleur  de  l’école secondaire de Trois-Pistoles.


Les filles ont parcouru des distances de 5 et 10 kilomètres lors de cet évènement célébrant l’activité physique entre filles. Aucun chronomètre ni aucune compétition n’ont influencé le plaisir de bouger des élèves qui s’étaient préparées avec détermination  à ce défi durant 8 semaines. Éloïse Lévesque, une accompagnatrice du groupe de Trois-Pistoles témoigne que  « les participantes sont fières d’avoir accompli ce défi. Elles ont travaillé fort durant les entraînements et ça paraît! Malgré le froid, elles ont eu du plaisir tout au long du parcours. »


Ce projet n’aurait pas été possible sans la collaboration de l’école secondaire de la Ville de Trois-Pistoles, qui a rendu accessibles ses infrastructures pour les entraînements et l’aide de la table des Saines habitudes de vie financée par Québec en Forme.  Dave Lévesque, coureur connu dans la région, a également accompagné bénévolement les filles en tant que mentor.


L’engouement pour ce projet est également dû à la conférencière Dre Emmanuelle Dudon, orthopédiste à Rivière-du-Loup et marathonienne, qui a incité les filles à croire en leur potentiel et à relever ce défi ensemble. De tels efforts sont d’autant plus importants que « les études démontrent que les filles sont généralement moins actives que les garçons et cette tendance s’accentue à l’adolescence. Fillactive est un projet concret pour renverser la vapeur et donner le goût de l’activité physique à toute une génération » nous explique Chantal Descôteaux, kinésiologue à Trois-Pistoles.


La réussite de Fillactive à Trois-Pistoles  est un bel exemple de collaboration entre les milieux scolaire, municipal et de la santé qui ont à cœur la santé et le bien-être des jeunes de la région.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »