Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Trois recrues assermentées

Publié le 7 décembre 2015 à 09 h 56
Auteur :
Martin Ross

Simon Lévesque, sergent recruteur, Fusiliers du Saint-Laurent- On est une unité de réserve, la réserve étant du temps partiel mais fait partie intégrante des Forces armées canadiennes.

Trois nouvelles recrues ont été assermentées jeudi au manège militaire de Rimouski par le régiment Les Fusiliers du Saint-Laurent. Elles ont franchi toutes les étapes menant à cette cérémonie officielle d’entrée dans les Forces armées canadienne.

Simon Lévesque, sergent recruteur, Fusiliers du Saint-Laurent- La première étape c’est de rencontrer un sergent recruteur, prendre de l’information, savoir c’est quoi nos besoins, les métiers offerts. Par la suite c’est de faire une application en ligne sur le www.forces.ca . Il y a une panoplie de tests, des tests physiques, il va y avoir un test d’aptitudes, test écrit, test de personnalité, un examen médical, une entrevue. 

Les raisons pour s’enrôler varient d’une personne à l’autre. Jean-Michel Plante étudie présentement en technique policière. 

Jean-Michel Plante, recrue, Forces armées canadiennes- Le travail de policier, c’est pas mal en lien avec le travail de soldat donc, je pense que ça va pouvoir compléter beaucoup mon parcours en tant que futur policier puis pouvoir m’amener à donner un meilleur service à la population.

Philippe Gendron, recrue, Forces armées canadiennes- J’étais au Cégep de Rimouski puis je ne savais pas trop quoi faire dans la vie. Ça fait que j’ai décidé de dans le fond lâcher le cégep temporairement puis d’aller dans les Forces armées pour voir où est-ce que ça me mènerais par la suite.

Pascale Poirier, recrue, Forces armées canadiennes- Le besoin de défis. On a des très bonnes conditions aussi je pense dans les Forces armées canadiennes donc, c’est pour ces raisons là.

Cette cérémonie a été présidée par François Dormier, directeur général du Cégep de Rimouski, qui a œuvré une trentaine d’années au sein des Forces canadiennes. 
 


« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »