Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski En Tout C.A.S. : C pour Concertation A pour aide et S pour soutien

Publié le 30 novembre 2020 à 16 h 26
Auteur :
Martin Ross

Les jeunes qui ne sont pas rejoints par les organismes d’aide en santé et services sociaux peuvent compter sur les travailleurs de rue. En Tout C.A.S., dont l’objectif est de créer un lien de confiance avec des jeunes de 12 à 30 ans vivant différentes problématiques, s’est ajusté à la pandémie. 

Luc Jobin, directeur, En Tout C.A.S.-« Quand on rencontre des gens, il faut que ce soit principalement dans les lieux publics, principalement dehors. On a des interventions dans les milieux, c’est-à-dire les appartements, les maisons, les lieux publics de façon exceptionnelle. Des fois on peut avoir besoin de rencontrer quelqu’un face à face, le zoom ou le téléphone ne conviennent pas. Mais dans ces circonstances-là on limite nos interventions à une quinzaine de minutes.» 

Il faut briser l’isolement qui est à la base de de nombreux problème de santé mentale. 

Luc Jobin, directeur, En Tout C.A.S.-«C’est à la fois un facteur de risque à développer toutes sortes de problématiques psychosociales mais c’est aussi un facteur perpétuant. Là, ce à quoi on assiste, c’est qu’on le prescrit l’isolement. Ça fait que pour des personnes qui étaient déjà avec des problèmes de santé mentale bien là, ça accentue leur problématique, les gens ont besoin d’humain.»

Il y a trois travailleurs de rue d’expérience dans la MRC Rimouski-Neigette au sein de l’équipe d’En Tout C.A.S., n'hésitez pas à les contacter. 







« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok