Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski «Open house» responsable des cas de COVID au Kamouraska

Publié le 10 septembre 2020 à 17 h 07
Auteur :
Martin Ross
«Le BSL avait l’un des meilleurs bilans au Québec en matière d’incidence de la COVID-19 jusqu’à cette semaine.»-Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique, CISSS, BSL

La région compte maintenant cent cas de COVID-19. Un party, qui a réuni une centaine de jeunes dans le Kamouraska fin août, est principalement responsable de cette hausse de 21 cas en moins de 24h.


Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique, CISSS BSL-«On a appris qu’il y a eu des partys,  dont un principal qui a eu lieu à La Pocatière qui aurait pu comporter jusqu’à une centaine de personnes dans un domicile privé. Il y avait au moins une personne qui était positive à la COVID-19 et depuis, nombreux  partys se sont succédés et de nombreuses transmissions se sont également réalisées.»


Comme de nombreux étudiants provenant de l’Institut de technologie agroalimentaire et du Cégep de La Pocatière étaient présents à l’open house, les deux établissements d’enseignement ont annulé tous les cours en présence jusqu’au 24 septembre. Des transmissions secondaires sont à prévoir au cours des prochains jours.


Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique, CISSS BSL-« Les jeunes qui ont fêté entre eux travaillent dans de multiples commerces, dans plusieurs cas, travaillent aussi dans des fermes et ils ont profité de la longue fin de semaine de la fête du travail pour revenir dans leur famille respective dans le BSL où au Québec.»


En date du 10 septembre, sur les 100 cas positifs de COVID-19 répertoriés au BSL depuis le début de la pandémie, seulement 22 sont actifs.   Sur les 21 nouveaux cas du jour, mentionnons que 15 proviennent du Kamouraska, trois de Rivière-du-Loup, et un du Témiscouata.  La MRC Rimouski-Neigette compte pour sa part deux nouveaux cas, qui n’ont rien à voir avec l’évènement festif tenu à La Pocatière.


Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique, CISSS BSL-«Il y a bien sûr une situation dans le Kamouraska mais il y a encore un virus qui circule, à bas bruit, dans plusieurs de nos milieux et qui n’était pas nécessairement relié, pour le moment, à cette éclosion-là et à Rimouski on a des cas chaque semaine depuis plusieurs semaines.»


Le niveau d’alerte pourrait passer au jaune dans le BSLsi, la situation se détériore.  Il serait aussi possible que certaines MRC passent au jaune avant d’autres. Les mesures de vigilance dans les établissements de la santé publique ont été resserrées dans deux MRC.


Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique, CISSS BSL-«Le code de couleurs avait été prévu par région, toutefois, on a la latitude pour les mesures par sous-région et dans le cas présent, quand on a rehaussé nos mesures de vigilance en milieu de nos installations du CISSS, on l’a fait pour le moment, en priorité au Kamouraska et à Rivière-du-Loup».




« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »