Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Saint-Fabien Un refuge au service des animaux blessés ou abandonnés

Publié le 29 mai 2020 à 16 h 25
Auteur :
Martin Ross
«Présentement on a mousseline notre orignal, on a une bernache, on a une oie blanche puis on a des petits oiseaux.»- Claudia Parent

Claudia Parent est homéopathe pour animaux et spécialiste du comportement équin. Avec son conjoint elle a fondé, sur la fermette de sa mère à Saint-Fabien, «Le Havre de la Faune», un refuge animalier. C’est une bernache, blessée à une aile à Rimouski en 2018, qui est à l’origine du Havre.

Claudia Parent, fondatrice, Havre de la Faune-«On avait appelé les agents de la faune pour savoir quoi faire puis, ils nous avaient répondu qu’ils ne pouvaient rien faire pour elle à ce moment-là. Au BSL on n’avait rien, on n’avait pas de centre de réhabilitation pour les animaux sauvages. Donc, on s’est dit qu’on allait en faire un, nous autres.»

 Marc-André Pépin, cofondateur, Havre de la faune-«Ça nous permet de voir notre impact en tant qu’humain sur la faune, sur la flore puis, je pense que c’est dans notre mission de base de montrer ça aux gens.»

Le refuge est financé par les dons du public et l’argent des cofondateurs.

Claudia Parent, fondatrice, Havre de la faune-«Une bonne partie sur mon salaire mais les gens qui viennent nous porter des animaux, souvent ils font des dons. On a un site qui est transactionnel donc, les gens peuvent aller acheter une carte de membre, la boutique souvenir aussi puis, ils peuvent faire un don tout simplement.»

Afin d’offrir plus de confort aux animaux et éventuellement accueillir des groupes de visiteurs, le Havre est à la recherche d’un plus grand terrain. Des pourparlers sont aussi en cours pour faire l’acquisition des terrains et bâtiments actuels.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »