Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Rimouski revient dans la série

Publié le 31 août 2017 à 15 h 54
Auteur :
Martin Ross

Ligue de baseball sénior du BSL, Rimouski recevait Trois-Pistoles mercredi au complexe Guillaume-Leblanc pour le 3e match de la série finale, menée 2-0 par Construction Michaël Bérubé.

Au monticule, Jefferson Vargas faisait face à Dave Voyer. Le Shaker ouvre la marque en fin de 2e manche. Dubé se fait surprendre sur élan mais la balle échappe au receveur. Le tir de ce dernier est imprécis au premier coussin, ce qui permet à Morin de venir marquer du 2e but, c’est 1-0.

 Dubé double l’avance des siens quelques instants plus tard lorsqu’il vole le marbre sur une balle passée, 2-0 Shaker. Avec deux coureurs sur les sentiers, Trois-Pistoles crée l’égalité à leur tour au bâton quand le relais du 3e est imprécis au premier, deux coureurs viennent marquer. Deux autres points  sont inscrits dans cette manche, c’est 4 à 2 après deux manches et demie de jeu. C’est 5 à 3 visiteurs en 4e quand ces derniers font résonner leurs bâtons.

Construction Michaël Bérubé marque 3 point grâce à trois coups surs et une erreur pour prendre les devants 8 à 3. On se retrouve en fin de 6e, Pier-Luc Ouellet frappe un double au champ centre, deux points sont marqués, c’est 8 à 5.

Avec des coureurs au 3e et premier, Ludovic Dubé frappe un ballon sacrifice, Ouellet croise le marbre c’est 8 à 6. Après ce coup sur de David Boulianne Simon Rousseau vient en relève à Voyer. Le Shaker poursuit sur sa lancée et inscrit quatre autres points dans cette manche pour prendre les devants 10 à 8. Ce sera la marque finale, Jefferson Vargas signe sa 3e victoire des séries sur un roulant capté au premier.

Jefferson Vargas, lanceur gagnent, Shaker de Rimouski-«Ça n’a pas été un match facile, la défensive n’a pas été là tout au long du match. Ça fait que ça m’a fait travailler d’avantage. C’est sur qu’ils frappaient beaucoup aussi puis dans certains moments, j’étais vraiment dans le trouble  mais, on a quand même réussi à s’en sortir puis à revenir.»

Yannick Dumais, DG, Shaker de Rimouski- À 8 à 3 ce n’était pas évident puis l’important pour nous autres c’était de continuer à y croire tu sais. Les gars ont continué à y croire, chapeau à ma bande qui a forcé justement pour aller chercher ces sept points là en 6e manche. Mais, la beauté du baseball c’est qu’il n’y a pas de chronomètre, Yogi Berra l’a dit : Ce n’est pas fini tant que ce n’est pas fini!»

Éric Rousseau, DG et joueur, Construction Michaël Bérubé de Trois-Pistoles- «Je pense qu’il faut donner le crédit à l’autre équipe là, ils ont frappé la balle en 6e et on a échappé quelques balles aussi. Ça fait partie du baseball puis, c’est ça la différence avec le hockey, tu perds par 5 ou tu mènes par 5 puis, c’est jamais fini. Mais on leur avait fait le tour un petit peu au match 2, on se l’ait fait faire ce soir mais les gars sont confiants pour le match 4 puis, on a déjà hâte de retrouver le terrain»-

Le Shaker de Rimouski a maintenant rétréci l’écart dans sa série finale et tire de l’arrière 2 à 1 face à Construction Michaël Bérubé. La série se transporte à Trois-Pistoles où le match sera disputé vendredi. 
 


« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok

Actualité Twitter
CFTF Nouvelles

Voir tous les tweets »