Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rivière-Ouelle Philippe Cloutier remporte le Big Wolf's Backyard version virtuelle!

Publié le 28 septembre 2020 à 10 h 09
Auteur :
Communiqué
Dimanche 27 septembre, à 9h, Philippe Cloutier de Saint-Lin-Laurentides a complété à la course une dernière boucle de 6,706 km, faisant de lui « le dernier homme debout » et le vainqueur informel de l’édition virtuelle de la Big Wolf's Backyard 2020. Il venait ainsi de terminer sa 25e boucle avec un total de 166,7 km.
philippe_cloutier_-_gagnant-gvpds.jpg
Une heure auparavant, à 8h, Éric Nadeau, du club de trail Nord Boréal à Stoneham, avait mis fin à son défi après avoir complété son premier 100 miles (160 km), une distance mythique dans le monde de l’ultra-marathon. Chez les femmes, Carol-Anne Dionne, de Rivière-du-Loup, s’est rendue au chiffre rond de 100 km (15 tours), tout sourire et déjà fébrile de se mesurer sur la version réelle de l’événement en 2021.
_ric_nadeau_-_2e-sy61b.jpgcarol-ann_dionne_-_15_boucles_et_derni_r
« Une course se termine quand le corps et le mental le décident ensemble. Mon corps avait lâché depuis plusieurs boucles mais pas le mental! », explique Philippe Cloutier pour décrire comment il avait pu réaliser cet important défi personnel.

Les organisateurs estiment que près de 100 personnes auront participé à cette première édition de la Big Wolf's Backyard à la maison, dont une trentaine qui ont participé activement sur les réseaux sociaux de l’événement.

Une première édition adaptée au contexte de la COVID-19

Rappelons que la Big Wolf's Backyard, qui devait se tenir cette fin de semaine à Rivière-Ouelle, avait été transformée en événement virtuel en raison de la recrudescence du virus dans les dernières semaines. Toutes les heures, à compter de 8h am ce samedi 26 septembre, les participants devaient prendre le départ d’une boucle de 4,167 miles (6,7 km), qu’ils devaient faire et refaire, toujours à l’intérieur d’un délai de 60 minutes maximum. Chaque heure, une publication était publiée sur la page Facebook de l’événement où les participants pouvaient partager leurs courses respectives de de 6,706 km (en photos, cartes ou lien Strava) pour montrer qu’ils étaient toujours en piste.

L’événement se terminait lorsqu’un seul et dernier coureur restait en piste et complétait un dernier tour seul : “The Last Man Standing”. Et ce, peu importe combien de temps cela allait prendre…
La course, qui fait partie d’un réseau d’une quarantaine de défis similaires à travers le monde, s’inspire du concept de la Big’s Backyard, au Tennessee. Elle devait déterminer non pas qui est le coureur le plus rapide, mais celui qui est le plus endurant : celui qui se tiendrait toujours debout alors que tous les autres auraient abandonné.


Des organisateurs satisfaits

Bien que la compétition devait rester amicale et non compétitive, sans aucun gagnant(e) officiel(le), les organisateurs souhaitaient que les participants puissent s’amuser à tester la formule du Big Wolf’s Backyard cette année. « Nous n’avions pas vraiment d’attentes puisque l’idée de tenir l’événement en mode virtuel s’est décidée au début de cette semaine seulement. Mais nous savions que plusieurs coureurs en avaient fait leur défi personnel de l’année et s’y étaient préparés en conséquence pendant des mois. C’était la moindre des choses que de leur offrir la possibilité de se dépasser malgré les aléas du contexte actuel », explique Yvan L’Heureux, instigateur du défi.

Quant à la véritable édition de la Big Wolf’s Backyard, les participants sont invités à se donner rendez-vous l'année prochaine, la fin de semaine initiale qu'aurait dû se tenir la course, soit celle du 17 juillet 2021, en souhaitant que la situation s'améliore au cours des prochains mois.  Rivière-Ouelle demeurera le site de prédilection pour la prochaine édition.

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok