Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Le communautaire réclame sa part : «Coup de sifflet pour la CAQ!»

Publié le 26 octobre 2021 à 11 h 31
Auteur :
Martin Ross
« Pour 4000 organismes communautaires autonomes il y a un manque à gagner de 460M$ annuellement. Au BSL c’est environ 20M$ pour 170 organismes communautaires autonomes.»- Émilie St-Pierre

Plus de 70 organismes communautaires bas-laurentiens ont fermé leurs portes, lundi, pour une durée minimale de huit minutes, afin de se faire entendre, dans le cadre de la journée d’action «Coup de sifflet pour la CAQ!» Une lettre expliquant leurs revendications, des affiches et un sifflet ont été remis aux quatre députés provinciaux de la région et à la ministre responsable du BSL qui porteront leurs demandes à l’Assemblée nationale.

Émilie St-Pierre, coordonnatrice, TROC BSL-« On leur passe le relais, on met le sifflet entre leurs mains pour qu’ils portent nos demandes à l’Assemblée nationale et Mme Proulx, on espère, au conseil des ministres. On va parler de communautaire dans les prochains jours.»

La Table régionale des organismes communautaires du BSL, la TROC BSL, déplore, entre autres, que la CAQ n’a pas respecté ses engagements. Conditions de travail peu compétitives et sous financement sont au cœur de des revendications.

Émilie St-Pierre, coordonnatrice, TROC BSL-« Très grande déception, le gouvernement de la CAQ n’a pas tenu ses promesses. Lors des dernières élections, il s’était engagé à nous offrir un meilleur soutien, une meilleure reconnaissance et force est de constater qu’à un an de la fin du mandat de la CAQ, il n’y a pas beaucoup de résultats sur le terrain.»

Les organismes communautaires ont joué un rôle essentiel durant la pandémie. Sans cette contribution, le système de santé n’aurait jamais tenu la route.

Émilie St-Pierre, coordonnatrice, TROC BSL-«Ça fait 50 ans que les organismes communautaires travaillent à faire du Québec une  société plus juste, plus inclusive, plus égalitaire, plus verte. Depuis la dernière année et demie dans le cadre de la pandémie, ils sont restés au front pour les personnes en situation de vulnérabilité, précarité toutes sortes de problématiques sociales, augmentation de la violence conjugale, féminicides. Beaucoup de dépannages alimentaires ont eu lieux et ont encore lieux depuis le début de la pandémie.»

D’autres moyens de pression suivront cette journée : Coup de sifflet pour la CAQ!

Émilie St-Pierre, coordonnatrice, TROC BSL-« C’est une première action dans une perspective d’escalade des moyens de pression. Donc, on va voir la mise à jour économique du ministre Girard. Mais, c’est sûr qu’en février prochain, on a un prochain rendez-vous pour d’autres vagues de fermetures ou de mobilisations intenses.»






















« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok