Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Matane 6000 analyses… sans médecin

Publié le 25 avril 2018 à 16 h 23
Auteur :
Martin Ross
«Ce qui se passe en date d’aujourd’hui, c’est qu’il y a plus de 6000 requêtes contenants des résultats qui ne sont pas transmises de façon automatique aux médecins.»- Mélanie Bernier, répondante politique, APTS du BSL

L’implantation d’OPTILAB connaît quelques ratés depuis son implantation il y a un an. Par exemple, 6000 résultats d’analyses d’échantillons médicales, effectuées par des technologistes, sont associés à des médecins non définis par le logiciel chargé de transmettre le résultat de ces analyses aux médecins.

Mélanie Bernier, répondante politique, APTS du BSL- «Il n’y a pas d’arrimage entre le logiciel TD Synergie et Médiclinic qui enregistre les demandes d’analyses. Il y a certains éléments de programmation qui auraient du être pris en compte dès le début mais ça n’a pas été le cas, en fait. Et le chiffre continue d’augmenter tant et aussi longtemps que la situation n’est pas résolue. Si le médecin n’a pas le réflexe de faire la recherche dans le système, par lui-même, il n’aura pas les résultats du patient.»

Il existe cependant une solution pour corriger cette lacune informatique : Le travail d’un humain.

Mélanie Bernier, répondante politique, APTS du BSL- «Pour régler la situation, il faudrait qu’un pilote informatique entre les résultats manuellement dans le système pour régler la situation. On parle de 6000 résultats, donc, on parle d’un travail de quatre mois pour un pilote informatique.»

Pascal Bérubé, député, Matane-Matapédia- Vous n’avez pas fait la démonstration que c’était une bonne chose donc, suspendez dont cette réforme là et donnez l’heure juste aux gens qui ont choisi ce métier si important dans le réseau de la santé.»


« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok