Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski 6.3M$ pour des véhicules de recherche

Publié le 30 novembre 2018 à 15 h 36
Auteur :
Martin Ross
L’UQAR est ses partenaires ont obtenu 6.3M$ afin de mettre sur pied une flotte opérationnelle de recherche en science côtières et environnementales (FORSCE) sur un investissement totalisant près de 8M$. Ce projet est développé sous le leadership du professeur Pascal Bernatchez, titulaire de la Chaire de recherche en géoscience côtière et de son équipe.

Pascal Bernatchez, titulaire de la Chaire de recherche en géoscience côtière, UQAR-«Un défi en recherche sur l’étude des zones côtières, c’est de pouvoir travailler notamment en hiver parce que c’est vraiment pendant cette période là qu’on à le moins de connaissances sur le littoral.»  

C’est le Centre des technologies BRP qui va développer cette flotte opérationnelle en considérant les besoins des chercheurs. Une motomarine adaptée à la navigation dans les eaux glacées et peu profondes, un véhicule à chenille pouvant se déplacer sur les banquises, deux laboratoires mobiles, un laboratoire en technologie géospatiale et une plate forme Web permettant de diffuser permettant de diffuser les données et d’échanger sur les enjeux maritimes.

Pascal Bernatchez, titulaire de la Chaire de recherche en géoscience côtière, UQAR- «Des véhicules qui vont être adaptés vraiment à des lieux accidentés donc, les ingénieurs notamment chez BRP ont l’expertise pour développer ce type de véhicules là.»

Ces véhicules faciliteront la prise de données le long des zones côtières difficiles d’accès. De nombreuses portions du littoral n’ont aucune donnée hivernale.

Pascal Bernatchez, titulaire de la Chaire de recherche en géoscience côtière, UQAR- «C’est très important pour mieux évaluer les zones à risque d’érosions, les zones à risque d’inondation côtière mais également pour concevoir des infrastructures tant portuaires que des infrastructures pour réduire ces phénomènes là. C’est important d’avoir une bonne bathymétrie de ces régions là.»

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok