Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski AGROFOR : un levier pour l’agriculture et la foresterie privée

Publié le 28 janvier 2020 à 15 h 33
Auteur :
Martin Ross
L’agriculture et la foresterie privée bénéficient d’un nouvel instrument pour accélérer les entreprises en développement :  AGROFOR. Cette initiative conjointe de l’Institut de recherche en économie contemporaine, des Fédérations de l’UPA BSL-Gaspésie-Les Îles et des directions régionales du MAPAQ, mise sur la complémentarité des compétences pour soutenir des projets.

Gilbert Marquis, président, Fédération de l’UPA du BSL-«Ça n’a pas manqué, on a trouvé vingt et quelques projets, mais par contre, ça prenait des projets en phase de démarrer.»

Trois projets sont présentement accompagnés. Le développement de la filière des petits fruits par ATAB coopérative de solidarité des Basques, la valorisation de la fibre du lin de la MRC de La Mitis et l’Abattoir de Luceville.

Gilbert Marquis, président, Fédération de l’UPA du BSL-« Le projet de l’Abattoir, c’est la relance, c’est-à-dire que ça prend de la relève à cette belle industrie-là qu’il faut garder.»


Par ailleurs, Gilbert Marquis se réjouit que le projet de loi privée, sur le transfert d’entreprises familiales, présenté par Guy Caron et refusé par les libéraux, soit repris par Maxime Blanchette-Joncas. Il a peut-être plus de chances de passer avec un gouvernement minoritaire.


Maxime Blanchette-Joncas, député Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques-«C’est pour abolir l’iniquité pour les gens qui sont propriétaires d’entreprises qu’ils vont céder à un membre de la famille immédiate. Présentement ils sont pénalisés sur le point de vue fiscal.»

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok