Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Mont-Joli De graphiste à soudeuse

Publié le 27 avril 2021 à 17 h 23
Auteur :
Martin Ross
Graphiste de formation, Alexia Bano a réorienté sa carrière vers un métier non traditionnel. Elle suit un programme en soudure au Centre de formation professionnelle Mont-Joli-Mitis.

Alexia Bano, étudiante en soudage-montage, Centre de formation professionnelle Mont-Joli-Mitis-«Le fait d’être assise à longueur de journée ce n’était pas fait pour moi. J’aime ça être active et faire les choses plus debout. Donc, j’ai fait quatre ans dans le domaine du graphisme puis, il y avait aussi beaucoup de travail avec le mental et moins artistique donc, la soudure, pour moi, ça peut être plus facile d’aller développer ces caractères-là.»

Les soudeurs sont en demande et le taux de placement dans ce domaine est de 100%. Il y a aussi la possibilité d’alterner travail et études.

Alexia Bano, étudiante en soudage-montage, Centre de formation professionnelle Mont-Joli-Mitis-« J’ai une entrevue cette semaine, je n’ai même pas fini mon DEP encore. Donc, on peut commencer à travailler, j’ai 29 ans, je me suis achetée une maison donc, il faut quand même continuer à payer puis à vivre. C’est un plus.»

La pandémie joue aussi un certain rôle dans sa réorientation de carrières. Il faut aussi aimer le métier que l’on pratique.

Alexia Bano, étudiante en soudage-montage, Centre de formation professionnelle Mont-Joli-Mitis- «On va travailler toute notre vie-là, jusqu’à nos 65 ans. Ça fait qu’il faut faire quelque chose qu’on aime donc, c’est maintenant, c’est pour le mieux, il faut foncer!»


« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok