Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Ste-Anne-des-Monts Début de saison achalandé pour le C-E Marin Exploramer

Publié le 21 juillet 2021 à 08 h 15
Auteur :
Martin Ross

Dessiné par Marine Expert de Gaspé et construit au coût de 1.65M$ au Chantier naval MM de Rivière-au-Renard, le C-E Marin Exploramer, connait un premier début de saison très achalandé. Le nouveau navire scientifique, de l’institution muséale, est entré officiellement en fonction le 6 juin

Sandra Gauthier, DG, Exploramer -«Les visiteurs sont déjà-là, le bateau sort régulièrement plein la nécessité était là puis la fréquentation dessus nous le prouve aujourd’hui.» 

L’ancien bateau de 18 places qui disposait de peu d’espace pour des activités scientifiques, ne permettait pas la rentabilité. Le C-E Marin Exploramer offre plusieurs avantages et permet de développer de nouvelles activités en mer. 

Sandra Gauthier, DG, Exploramer-« C’est un bateau en aluminium qu’on a fait faire sur mesure donc, il est à la fois un bateau de pêche, à la fois un bateau d’excursion en mer puis un navire de sciences au niveau de la recherche donc, la particularité de celui-là c’est que c’est un bateau de 31 passagers, à l’intérieur on peut retrouver un laboratoire qui permet de faire de la cueillette de données puis de l’observation de contenus scientifiques.» 

Des activités sont offertes à l’intérieur du musée Exploramer dont une toute nouvelle exposition.» 

Gabrielle Audet, responsable des ventes et du marketing, Exploramer-«S’appelle «Êtres d’exception» Quand science rivalise avec fiction. Dans le fond on peut y apprendre toutes sortes d’informations inusitées sur les espèces marines du Saint-Laurent, toutes sortes de choses étonnantes. Il y a beaucoup aussi de petits jeux interactifs donc, c’est super intéressant.» 

En sortant de cette exposition, vous pourrez répondre à des questions comme : La crevette nordique est-elle hermaphrodite? L’étoile de mer commune sécrète-t-elle de la colle? Requins : 100 millions de mort est toujours à l’affiche. Pour sa part, l’exposition «Fou de Bassan : Sentinelles du Saint-Laurent» propose un jeu qui permet d’en apprendre un peu plus sur ces résidents de l’Île-Bonaventure à Percé. 

Gabrielle Audet, responsable des ventes et du marketing, Exploramer-«Les gens peuvent se rendre dans une petite cabine fermée puis, ils peuvent se prendre pour un Fou de Bassan en battant des ailes, en allant chercher les poissons du Saint-Laurent pour comprendre leur réalité.» 

Le camp de jour scientifique l’Escouade des Marsouins masqués se poursuit tout l’été et des ateliers culinaires Fourchette Bleue avec le chef Yannick Ouellet sont au programme chaque mardi et mercredi jusqu’en septembre. 
















« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok