Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Des enseignants en colère face à l’attitude patronale

Publié le 11 juin 2020 à 16 h 25
Auteur :
Martin Ross
Sans convention collective depuis le 31 mars dernier, une cinquantaine d’enseignants du Cégep de Rimouski ont manifesté mercredi face à l’offre, déposée plus tôt dans la journée, jugée insuffisante.

Alain Dion, coordonnateur du syndicat des enseignants du Cégep de Rimouski FEC-CSQ-«Présentement ce qu’Il y a sur la table pour négocier c’est 800 000$, c’est une blague. 800 000$ ça représente à peu près l’équivalent de huit enseignants pour essayer de trouver des solutions à l’ensemble des cégeps membres de la FEQ, donc, 2500 profs.»

Les demandes syndicales ont été revues à la baisse lors de la première ronde de négociation.

 Alain Dion, coordonnateur du syndicat des enseignants du Cégep de Rimouski FEC-CSQ-« On s’est engagé dans des négociations sérieuses, mais de l’autre côté, ils ne veulent même pas nous déposer leurs priorités donc, ils nous considèrent comme des profs de deuxième zone.»

Pour le syndicat, cette offre de la partie patronale est un manque de respect envers les enseignants collégiaux qui ont sauvé la dernière session.

Alain Dion, coordonnateur du syndicat des enseignants du Cégep de Rimouski FEC-CSQ-« Les profs se sont démenés comme des fous depuis le mois de mars pour permettre a des jeunes de diplômer, on a reviré nos cours de bord, on a inventé nos cours, on a développé des pédagogies d’enseignement à distance et là on se retrouve face à une partie patronale qui ne veut même pas établir un dialogue qui est nécessaire en négociation.»


« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok