Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski La Débrouille demande le soutien des pharmacies pour aider les femmes victimes de violence conjugale à demander de l’aide

Publié le 17 avril 2020 à 10 h 43
Auteur :
Communiqué
La Débrouille met en place, dès cette fin de semaine, une campagne d’affichage dans plusieurs pharmacies de la région de Rimouski afin de tendre la main aux femmes victimes de violence conjugale qui ne pourraient demander de l’aide en situation de confinement.
d_brouille-j69cv.jpg
Confinées chez elles avec leur agresseur, les femmes victimes de violence conjugale ont beaucoup moins d’occasions de passer un appel discret pour échanger avec une intervenante, faire un plan de sortie de leur domicile ou même, appeler la police.

 « Comme dans l’ensemble des maisons d’hébergement du Québec, on constate une baisse importante du volume d’appels depuis le début de la pandémie et des mesures de confinement. Cela est très inquiétant quand on sait qu’une femme sur cinq vit de la violence conjugale au Québec, et qu’il est fort probable que ces violences s’intensifient en contexte de confinement », explique Marie Beauchesne, coordonnatrice co-gestionnaire à La Débrouille.

Les affiches seront installées au cours des prochains jours aux entrées des pharmacies ainsi que sur les plexiglas aux comptoirs de consultation. « Nous souhaitons que les femmes puissent demander de l’aide au personnel afin qu’il puisse leur donner accès à un téléphone pour appeler rapidement une ressource d’aide », précise-t-elle.

Jusqu’à maintenant, trois pharmacies de Rimouski se sont engagées à mettre en place le protocole dès cette fin de semaine :

Proxim pharmacie affiliée - Papillon et Martin, 462 Boulevard St-Germain, Rimouski
Pharmacie Jean-Coutu Jessop Édith Castilloux et Luc Normandeau, 359, boulevard Jessop, Rimouski
Uniprix, A. Grenier, M.-J. Lavoie et G. Patry - Pharmacie affiliée, 333 Avenue de la Cathédrale, Rimouski
« Nous avons bon espoir de rallier l’ensemble des pharmacies ouvertes au public dans les prochains jours », affirme Mme Beauchesne. À Mont-Joli, les pharmacies Uniprix et Brunet, qui fonctionnent à huis-clos et par livraison uniquement pendant le confinement, vont plutôt afficher nos coordonnées sur leur portes d’entrées.

Ce protocole de demande d’aide dans les pharmacies a été réalisé dans certains pays pendant la pandémie, notamment en Europe, et a aidé plusieurs femmes à obtenir de l’aide malgré le confinement. « Nous espérons que ces mesures nous offriront une possibilité supplémentaire pour aider les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants, qui ont plus que jamais besoin de nous », conclut la coordonnatrice.

La Débrouille est ouverte

La Débrouille demeure ouverte pendant la pandémie de CODIV-19. L’ensemble des services sont maintenus soit :

La ligne d’écoute téléphonique 24h/7 jours au 418-724-5067
Les services d’hébergement pour les femmes et les enfants victimes de violence conjugale
Les services externes
 

À propos de La Débrouille :

La Débrouille est un organisme communautaire autonome qui a pour mission de promouvoir et défendre les droits des femmes victimes de violence conjugale et de leurs enfants, de leur offrir des services d’aide et d’hébergement et de les accompagner dans leurs démarches de reprise de pouvoir sur leur vie. Elle intervient dans son milieu et déploie différentes stratégies pour prévenir, contrer la problématique de la violence conjugale et pour sensibiliser la communauté à ses causes et conséquences. Les femmes qui vivent de la violence peuvent nous contacter, 24h/24h, au 418-724-5067. Chaque année, ce sont entre 180 et 225 femmes et enfant qui trouvent refuge à La Débrouille pour fuir un contexte de violence conjugale, et près de 2000 victimes, proches ou professionnels qui bénéficient de nos services à l’externe ou par téléphone.


« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok