Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski La lettre qui proviendrait du Titanic est-elle authentique?

Publié le 12 mai 2021 à 08 h 38
Auteur :
Martin Ross
La lettre provenant de la bouteille qui aurait été lancée du Titanic la veille du naufrage par la jeune Mathilde soulève de nombreuses questions qui pourraient être approfondies. Comme l’écriture qui ne correspond pas à l’époque.

Manon Savard, Géographe et Archéologue, UQAR-« Ce n’est pas la façon dont on apprend aux enfants à écrire à cette époque-là. Donc, on leur apprend à écrire en lettres attachées alors que plusieurs lettres sont détachées, l’inclinaison n’est pas aussi marquée que ce qu’on leur apprend aussi, la forme de certaines lettres aussi qui sème un peu le doute. Donc, tout est ouvert encore mais, que ce soit un objet lancé de la main de Mathilde ou un canular, c’est un objet qui demeure intéressant.» 

Manon Savard mentionne que le domaine judiciaire pourrait être mis à contribution- «On pourrait avoir de l’aide de collègues justement du domaine judiciaire au niveau de l’écriture mais il y aurait aussi au niveau de l’encre qu’on pourrait faire des analyses de l’encre et la comparer avec des banques d’encre qui existent pour voir si la recette de l’encre est compatible aussi puis, du côté des courants marins aussi il y a des choses qui peuvent être faites.»

Guillaume Marie, professeur de géographie, UQAR-« Si, une bouteille a été lancée la veille du naufrage, c’est peu probable qu’elle soit arrivée jusqu’aux côtes américaines donc, notre collègue Océanographe avec d’autres collègues aussi en Norvège ont démontré que finalement il y avait une chance sur 100 000 qu’une bouteille arrive à l’entrée de la Baie de Fundy donc, ce n’est pas impossible mais quand même très peu probable.

Des étudiants de l’UQAR devraient se rendre dans la Baie de Fundy l’été prochain, là où la bouteille a été trouvée, pour approfondir les recherches.

Guillaume Marie, professeur de géographie, UQAR-« On avait prévu d’aller sur le terrain avec mes étudiants faire des mesures sur la plage, essayer de documenter la dynamique pour voir si c’était plausible justement qu’une bouteille soit ensevelie sous les sédiments puis redécouverte. Malheureusement à cause de la COVID, on n’a pas pu y aller deux années de suite, mais on espère que l’année prochaine on pourra aller sur place pour justement documenter un peu mieux tout ça.»

Le professeur Guillaume Marie et ses étudiants lancent un appel à la population pour mettre la main sur des images centenaires de la Baie-de Fundy « Si, les gens ont des cartes postales anciennes de ce secteur très touristique, ça nous permettrait de voir comment évolue la plage au cours du temps, comment elle était au début du 20e siècle cette plage. Ce qui pourrait nous donner des indications sur, oui, elle aurait pu être ensevelie et redécouverte récemment.»



« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok