Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski La robotique marine au cœur du développement du CIDCO

Publié le 23 juin 2021 à 17 h 20
Auteur :
Martin Ross
«On a des gens de partout à travers le monde qui viennent solliciter des compétences qui sont disponibles ici à Rimouski.»

a robotique marine est au cœur du Centre interdisciplinaire de développement en cartographie des océans de Rimouski, le CIDCO, grâce aux technologies et logiciels qu’il développe. Les travaux effectués en recherche et développement se concrétisent de plus en plus.

Guillaume Morissette, directeur recherche et développement, CIDCO-«On sait que Rimouski a quand même un écosystème très vivant au niveau de l’innovation en terme de sciences maritimes donc, cet écosystème-là nous permet de supporter des opérations au niveau de développement de la technologie en robotique marine, autant pour la recherche d’engins de pêche perdus, des projets environnementaux comme la classification des fonds marins ou encore l’inspection d’infrastructures portuaires.»

Le CIDCO, dont la renommée n’est plus à faire sur la scène internationale, a fait l’acquisition de nouveaux outils. 

Guillaume Morissette, directeur recherche et développement, CIDCO-«Le CIDCO commence à faire ses marques au niveau de la robotique et donc, les partenaires au niveau du financement nous donnent le moyen de nos ambitions maintenant donc, on a précédé à l’acquisition, par exemple, de robot sous-marins de plusieurs types dont une unité IVA 3 un petit sous-marin de type ROV donc, télécommandé. On a aussi des partenaires américains, notamment Seafloor qui nous fournissent une plateforme autonome flottante donc, des bateaux qu’on peut équiper, qui peuvent faire des levées, des analyses à haute vitesse sur lesquels on peut embarquer des algorithmes de traitement de données intelligentes.»

« Malgré toutes les avancés en robotique et en intelligence artificielle, la technologie est encore loin de remplacer l’humain.»

Guillaume Morissette, directeur recherche et développement, CIDCO-«L’intelligence artificielle ne remplacera jamais l’être humain mais au contraire, je pense que ça va éliminer les tâches beaucoup plus répétitives puis, au contraire, laisser beaucoup plus de place à ce qui nous rend humain donc, vraiment l’aspect d’intuition, de créativité et d’expérience qui ne sont pas du tout remplaçables par un robot.»

L’équipe du CIDCO est présentement composée d’une quinzaine de personnes et recherche aussi de nouveaux talents. 



« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok