Consulter les archives

Nouvelles

« Retour

Rimouski Le RIKITIK fabrique des RIKIvisières

Publié le 11 juin 2020 à 15 h 39
Auteur :
Martin Ross
«Ça aide le monde-là, on fait des visières!» - Thomas Parent, membre du club Rikitik

 Depuis le début de la pandémie le club de robotique RIKITIK de l’École Paul-Hubert de Rimouski a fabriqué 2000 visières de protection à l’aide d’imprimantes 3D. Près du deux tiers des RIKIvisières ont été et seront données à des organismes sans but lucratif.

 Jérôme Perron, responsable du projet RIKIvisière, Club de robotique RIKITIK Inc-«De ces 2000-là, 1400 vont être données dans des organismes, il y a déjà 1000 actuellement, aujourd’hui, qui ont été déjà distribués.»

Les autres sont et seront vendues à des professionnels. Certaines RIKIvisières sont modifiées selon le métier pratiqué par l’acheteur.

Daniel Carré, fondateur du Club RIKITIK et initiateur de RIKIvisière-«Au niveau des dentistes on a eu un retour, les visières étaient trop proches des yeux. Là, Fabien refait un prototype avec les yeux plus dégagés.»

Tout a débuté par une campagne de dons participatif sur la plateforme La Rûche qui avait permis de récolter 20 000$ en additionnant la contribution Fonds Mille et UN. TELUS vient de verser 15 000$ en dons d’urgence à RIKITIK, via son comité d’investissement communautaire, qui permettra de se procurer un outil de découpage numérique CNC pour tailler le plastic avec précision.

 Jérôme Perron, responsable du projet RIKIvisière, Club de robotique RIKITIK Inc-«L’Objectif au début un 10 000 visières en tout et partout. Puis l’aide de Telus va nous permettre de doubler cette capacité de production.»

Aux termes de la pandémie, l’équipement acquis sera distribué dans les écoles.
-30-

« Retour

À votre avis ?

Vos proches sont-ils au courant de vos choix en lien avec le don d'organes?



Voir le résultat Envoyer

Infolettre

Ok